Retrouvailles dans la frénésie d’Istanbul

image_pdfimage_print

Sous le thème des retrouvailles après 1 mois de séparation, Istanbul promettait à notre famille quelques émotions fortes. Nous avons été servis!

Notre repaire, un appartement dans le quartier de Beyoglu (moins touristique, mais pas moins animé) nous a offert un petit cocon bienvenu au milieu de ce brouhaha fascinant et tout en contrastes:  Les femmes voilées côtoient les camisoles bedaine, voitures et motos jouent les formule 1 dans les rues piétonnières, on marchande à qui mieux mieux une bouteille d’eau mais on se fait offrir le thé, au déjeuner, le choix d’olives égale celui des céréales, l’appel du ramadan fait compétition au dernier clip de Rihanna. 


Avec sa tête blonde, Manu profite d’une attention particulière des monsieurs turcs. Des inconnus lui flattent la tête, lui pincent la joue, voire, lui donnent un bec.  Manu n’aime pas trop.

Nous sommes relax dans nos objectifs de visites. Il y aurait tant à voir, mais les yeux d’un petit gars de 8 ans sont plus fascinés par les chats, les pêcheurs du pont Galata et les vendeurs de toupies que par la mosquée bleue.  Aussi, c’est reposés que nous nous envolons (vol intérieur) vers Oludeniz et la mer méditerranée, qui compte des plages parmi les plus belles au monde!

Vu de la fenêtre de notre appart, une dame qui nettoie ses fenêtres au 4ème étage. 

Manu avec la caméra chasse les chats.


Fin PM, Lla détente est bienvenue après la frénésie des rues d’Istanbul.

Encore des chats!

 Les retrouvailles des grands…

Et des petits!

Le marche animé

Au même titre que le bus, on prend le bateau pour se déplacer.

Manu pratique son maniement de toupie.

La nuit sur la rue Istikal, dans notre quartier.

Buffet matinal, au choix: olives et corn flakes.

Hugo, l’un de nos charmants hôtes où nous louons l’appartement. 


Natacha Charland

Natacha Charland

Natacha est la fondatrice du blogue. Elle a notamment vécu au Guatemala, en Équateur et au Bénin. Avoir des enfants ne l’a pas ralentie. Elle a récemment parcouru la Grèce et la Turquie avec sa meute pendant un congé sabbatique. Chose certaine, elle est toujours prête pour l’aventure et les découvertes, que ce soit à des milliers de kilomètres ou à quelques pas de la maison!

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close