8 raisons d’aller au camping du Lac Simon

Par :  Alexis Beauchamp et sa gang

1. C’est accessible :
Situé en Outaouais, à un peu plus de 2 heures de route de Montréal, il est possible de se rendre au camping du Lac Simon un vendredi après le boulot, et de s’installer avant la
noirceur. C’est ce que nous avons fait, et nous étions bien heureux de pouvoir profiter un max de notre journée de samedi!

2. La grande plage de sable :

Wow quelle belle plage! À plusieurs endroits il n’y a aucun caillou, pas même à l’entrée de l’eau, on peut donc s’élancer et sauter à l’eau
d’un trait, et non pas sur la pointe des pieds en disant ouille ouille les roches! La plage est très grande, même quand c’est bondé, on trouve de la
place… L’eau est transparente, propre… et chaude! Pas mal pour la fin de semaine du Travail au Québec.

 

 

3. De beaux spots pour le pique-nique :

C’est super prendre du soleil, mais pour les petits et même les grands, ça fait du bien de manger attablés à l’ombre. Des dizaines
de tables de pique-nique sont disponibles tout près de la plage, on peut même louer un BBQ au gaz : 5,50$ pour 30 minutes! De nombreuses familles, des
clans au complet on aurait dit, venaient d’ailleurs autant pour ces aires de pique-nique que pour la plage!

 4. Des installations de jeux extraordinaires :

Une méga trampoline où 25 jeunes peuvent sauter en même temps? Check. Un giga module comme on en voit en banlieue dans des
Cache-à-l’eau ou Mille pattes? Check. Des loooooonnnnggguues glissades, prisés des petits comme des pré-ados? Check. Des modules de pirates ou des pyramides
de cordes? Re-check. Vraiment, ce camping de la SEPAQ a des jeux dignes des glissades d’eau et nos garçons s’y sont amusés comme des fous!

 

 

5. Des dizaines de tentes hékipia à louer, pour les princesses et princes qui trippent moins camping :

Soyons honnêtes, être couchés directement sur le sol quand il pleut toute la nuit, avec l’humidité et la pluie qui tambourine sur la
tente, c’est ben moyen. Mais ce camping offre des tentes permanentes, plus confortables, spacieuses et qui sont déjà montées à votre arrivée (et départ!).
Elles offrent quatre lits simples collés, un petit frigo, de la vaisselle, une table à quatre, un ventilateur, une chaufferette… tout ça protégé par des
toiles imperméables qui vous gardent au sec! Viva hékipia! Ceci dit, il faut payer pour ce confort : 400$ pour trois nuits, dans notre cas.

 

6. Un grand lac où l’on peut faire du bateau, du kayak, du seadoo… :

Avec une superficie de 122 km2, le lac Simon en offre plein la vue! On a loué un ponton avec le beau-frère et toute la marmaille (4 adultes et 4 enfants), on a fait le
tour du lac et on s’est baigné un peu… un super avant-midi! Les fans de sports nautiques sont nombreux, mais en même temps gardent une certaine distance de la
plage, ce qui permet de ne pas déranger la quiétude des nombreux vacanciers sur la plage.

 

7. Le paradis des petits cyclistes :

Notre petit Olivier de 5 ans n’est pas un maniaque de vélo, notamment parce qu’il se promenait encore avec ses deux petites roues
d’aide à l’arrière… et bien c’est terminé! En effet, des centaines d’enfants se promènent sur le site à vélo à tout moment, obligeant du coup les rares
voitures à rouler très lentement. Olivier a donc fait de même, et en deux temps trois mouvements, notre garçon était autonome en vélo à deux roues!

 

8. Des belles randonnées :
Sur le site même, il est possible de prendre des marches dans le bois et ainsi s’éloigner un peu du bruit et des foules… ne pas oublier le chasse-moustique
par contre!


Pour réserver, c’est par ici! 


Alexis Beauchamp

Alexis Beauchamp

Fier papa de deux garçons sportifs comme lui, Alexis aime beaucoup découvrir les activités pour la famille dans la région de Montréal. Montréalais de naissance, c’est important pour lui de démontrer qu’on peut non seulement élever ses enfants dans la métropole, mais que c’est un super endroit pour le faire! Alexis aime aussi beaucoup voyager, que ce soit en Amérique du Nord, dans les Antilles ou en Europe. Plus de type location de maison ou hôtel que camping, Alexis et sa famille aiment toutefois s’imprégner des cultures locales lors de ses voyages, via les restos, le sport, les rencontres… la vie quoi!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close