Maison de Débauche: pour manger et veiller tard

Au cœur du centre-ville de Trois-Rivières, c’est par une soirée glaciale que nous poussons la porte de La Maison de Débauche, attirées par ce restau-bar au nom accrocheur, comme la promesse d’une chaude soirée.  On vous partage nos impressions!

Une ambiance éclectique

Ici, 80% de la clientèle est composée d’habitués.  Couples, petites ou grosses gangs, tous trouvent leur place car l’espace, dans un décor mélangeant bois et style industriel, est immense. Il y a différentes sections et différentes atmosphères, allant du très animé au plus feutré.    Nous avons choisi d’être assises sur une table haute, au cœur de l’action, pour ne rien manquer.

Un DJ assure l’ambiance avec une musique traversant les styles et les époques, à l’image de la faune présente ce soir-là: succès actuels, Dépêche mode, Bob Marley…  Le niveau du son est parfait, on s’entend parler.

Nourriture et alcool : ce soir on met de côté le régime

On débute avec des cocktails de la maison, suggérés par Yves, notre sympathique serveur.    Les plats du nouveau menu nous sont ensuite proposés par Martin Lampron, co-propriétaire et chef -cuisiner.  Heureusement, nous ne sommes pas au régime car c’est riche et les portions géantes.

La soupe à l’oignon est onctueuse, le bouillon a été réduit, et pourrait rappeler, avec sa tonne de fromage, une poutine.  On goûte aussi à la  tartelette aux tomates, oignons caramélisés, roquette, crème, balsamique & chèvre cuite au four à bois. On passe ensuite à la fondue parmesan, servi avec une salsa de poivrons rouges. Celle-ci a été notre coup de cœur et c’est aussi celui des habitués, car c’est le chouchou du menu depuis plus de 12 ans.   On termine avec un poulet frit, mariné au babeurre, version PFK haut de gamme.   À deux filles, on ne réussit pas à terminer ces assiettes partagées.

Martin, chef et co-propriéaire de La Maison de Débauche et Nathalie, de Trip Testé
Soupe à l’oignon gratinée
Fondue parmesan et sauce aux poivrons rouges
Poulet Kentucky

Nous sommes vraiment des fans de vin. Aussi, nous avons été impressionnées de savoir que leur cave, l’une des plus grosses de la région,  comportait plus de 600 bouteilles dont  plusieurs d’importation privée.  Pour accompagner cette orgie de bouffe,  Yves nous a recommandé une excellente bouteille de blanc.

Un service où l’on se sent pris en charge

La maison de débauche se fait une fierté de son service à la clientèle, car c’est selon Martin, l’une des raisons pour laquelle les gens ont le goût de revenir.  Notre expérience avec Yves en témoigne : il s’est montré chaleureux,  amical, on s’est vraiment senties pris en charge du début à la fin.

Les prix

Les prix sont comparables aux endroits bistros du genre, à titre indicatif, les pizzas au four à bois, une valeur sûre ici, sont toutes à moins de 20$ et une bouteille de vin coûte en moyenne 35$.

La Maison de Débauche c’est un restaurant qui va au-delà du menu. On vous le recommande car : on s’y sent accueillis comme de la famille, on y passe un bon moment et on a le goût d’y étirer la soirée, dans une ambiance festive tout en dégustant vin, bières ou cocktails.

INFOS PRATIQUES

Adresse :

361, rue des forges,
Trois-Rivières, QC, G9A 4S8

Site web : La Maison de Débauche

Pour suivre nos aventures en Mauricie lors de notre escapade de filles, voici d’autres articles qui pourraient vous intéresser.

Où dormir à Trois-Rivières: 3 options pour tous les goûts

Vieille prison de Trois-Rivières: Le parcours de la peur

 


tripteste

tripteste

Sorties, aventures, voyages – 100% testés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close