Singapour: escale dans la Suisse de l’Asie

image_pdfimage_print

Souvent choisie par les voyageurs comme une étape sur le chemin vers une autre destination, Singapour est aussi considérée comme la ville la plus chère du monde (d’où son surnom la Suisse de l’Asie.)  Elle sait aussi conjuguer comme aucune autre ville architecture moderne et végétation.  

Notre ami Patrice Lavoie a eu la chance de visiter Singapour et nous l’avons interviewé pour connaître ses impressions sur ce cadre de vie intriguant.

Avais-tu beaucoup voyagé précédemment, si oui à quels endroits?

J’ai voyagé en Espagne, en France, aux États-Unis beaucoup, en Tunisie et je suis allé à deux reprises au Niger, en Afrique de l’Ouest, où j’ai réalisé deux missions en Afrique pour Relations publiques sans frontières. Mon voyage à Singapour et en Thaïlande était mon premier séjour en Asie du Sud-Est.

Singapour se distingue des autres pays d’Asie du Sud Est par sa richesse, tout est cher… as-tu des exemples?

Tout est extrêmement cher. Je me souviens d’être allé prendre un verre avant le souper avec deux amis, et la facture : 100 $ pour 3 verres. Disons que ça calme les ardeurs. Notre hôtel-boutique, minuscule, a aussi coûté les yeux de la tête.

À Singapour c’est interdit de mâcher du chewing gum, de cracher par terre, de nourrir les oiseaux, de jeter des papiers par terre…comment as-tu senti toutes ces interdictions ?

C’est magnifique, c’est au-delà du propre, je dirais même aseptisé. On a parfois l’impression de marcher dans des rues complètement neuves, comme si l’usure du temps n’avait pas d’emprise sur ce pays. Assez particulier.

Ton top 3 des sites à voir absolument ?

Naturellement, d’emblée, il faut dormir au moins une nuit au Marina Bay Sands, un chef d’œuvre architectural. Oui, il y a la plus longue piscine sans fin au monde qui trône au sommet de l’hôtel, juxtaposé en porte-à-faux sur les trois tours, mais tout le complexe est renversant de beauté et d’ingéniosité. Le Casino valait le détour également.

Le complexe avec les arbres extérieurs, tout droit sorti d’Alice au pays des merveilles. De plus , les jardins Gardens by the Bay sont gratuits. Seuls l’accès aux serres et aux sommets des arbres sont payants.

Juste marcher dans les rues, les yeux au ciel. L’architecture vaut le détour.

Ton plus grand choc culturel?

Je n’ai jamais vu un pays aussi propre. Presque incroyable. Et j’ai été surpris par le nombre d’expatriés. Dans certains endroits, je n’avais même plus l’impression d’être en Asie du Sud-Est.

Que recommanderais-tu à quelqu’un qui voyage à Singapour?

Comme c’est très cher, je recommande de passer seulement 3 ou 4 jours là-bas et de maximiser son déplacement avec un plus long séjour en Thaïlande, au Vietnam ou un autre pays à proximité. Et une fois à Singapour, il ne faut pas essayer d’économiser! Assumez que ça va coûter cher, payez-vous au moins une nuit au Marina Bay Sand (même à 500$ la nuit), laissez-vous charmer et profitez-en au maximum. On n’y va qu’une fois!

 

On dit qu’il y a la plus belle piscine au monde à Singaour, c’est vrai?

Oui, c’est renversant de beauté. Malheureusement, c’est difficile d’y relaxer en raison des centaines de touristes qui, armés d’un selfie stick, multiplient les poses dans la piscine. Je me souviens d’avoir été décontenancé par le fait que personne ne semblait apprécier la magnifique vue ou la beauté des lieux, mais que tous semblaient plus intéressés à se mettre en scène.  C’était surréaliste.

Questions éclairs

Ton prochain voyage?

Tokyo, Tel-Aviv ou Berlin

Dans ma valise j’apporte toujours…

Le strict nécessaire. Mon but est d’essayer de voyager partout avec un simple carry-on.

Quelques mots sur Patrice L.

Patrice est le directeur des affaires publiques de Loto-Québec et il est aussi reconnu pour son engagement dans des causes humanitaires. En plus de ses missions en Afrique pour Relations publiques sans frontières, il a notamment été le visage québécois de la Fondation Movember Canada pendant de nombreuses années et a participé à de nombreux défis têtes rasées au profit des enfants de Leucan.

Vous pouvez le suivre sur sa page Facebook ICI.


Nathalie Gemme

Nathalie Gemme

Nathalie est co-fondatrice du blogue. Sac au dos, notre aventurière (et maman de 2 ados) a déjà parcouru pas moins de 30 pays, dont l’Italie, l’Espagne, le Mexique, la Grèce et L’Indonésie. Elle préfère de loin de sortir des sentiers battus pour vivre des expériences authentiques et découvrir des paysages, des habitudes de vie différentes, de nouvelles langues, faire de fabuleuses rencontres et surtout… APPRENDRE. Elle nous entraîne hors des circuits touristiques pour nous partager ses coups de cœurs, ses bons plans et ses trucs pratiques.

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close