Prêt-à-camper de dernière minute près de Québec (Forêt Montmorency)

A 69 km de la ville de Québec, se trouve un secret bien gardé: la Forêt Montmorency. Elle est bien reconnue pour ses activités hivernales , mais peu fréquentée l’été.

Forêt Montmorency
Environnement vraiment sauvage et pas cher. J’ai séjourné en prêt-à-camper (le refuge Poirier)  et je n’ai rencontré PERSONNE pendant 2 jours sauf Remi Girard à la guérite du parc (eh oui, il tournait un film).
On est vraiment dans un environnement de « ma cabane au Canada «. Porc-épic, mulots, tamia, loutre et truites ont été nos compagnons durant nos 48 heures passées  là-bas.

Randonnée à la Forêt Montmorency

Il y a 37 km de sentiers pédestres. Puisque les sentiers sont peu fréquentés l’été, ils sont donc pas très bien balisés et entretenus. Pour randonneurs avertis seulement. Ces sentiers seront préférables pour la raquette en hiver.

Pêche à la truite indigène

Les amateurs de pêche en rivière seront comblés, plusieurs fosses et rivières larges et dégagées.
Pêche en lac ou en rivière (en lac complet pour 2018 car quota atteint). Frais de 25$/personne par jour pour 15 truites.

Où dormir à la Forêt Montmorency ?

Trois choix de logements s’offrent à vous et il reste encore des disponibilités en août et sept 2018. Vous pouvez consulter ce lien.
  1. Six refuges rustiques donc pas d’eau courante, pas d’électricité, toilette sèche et on doit apporter son tapis de sol. Prix: 118$ la nuit
    Refuge Poirier

    Refuge Poirier

  2. Au Pavillon il y a 56 chambres avec toilette à partager. Prix: 104$/nuit par personne incluant 3 repas
  3. Tente Hékipia: Vraiment mon coup de coeur, la tente est situé au pied d’une cascade. Eau non potable, douche, BBQ et poêle au gaz. On dort sur des lits de camps. Prix: 107$/nuit

    Tente Hekipia

    Rivière Montmorency

    Cascades devant la tente


Nathalie Gemme

Nathalie Gemme

Nathalie est co-fondatrice du blogue. Sac au dos, notre aventurière (et maman de 2 ados) a déjà parcouru pas moins de 30 pays, dont l’Italie, l’Espagne, le Mexique, la Grèce et L’Indonésie. Elle préfère de loin de sortir des sentiers battus pour vivre des expériences authentiques et découvrir des paysages, des habitudes de vie différentes, de nouvelles langues, faire de fabuleuses rencontres et surtout… APPRENDRE. Elle nous entraîne hors des circuits touristiques pour nous partager ses coups de cœurs, ses bons plans et ses trucs pratiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *