Nourriture : 9 façons de réduire les coûts en voyage

Après le logement, la nourriture est la seconde plus grosse dépense à destination. Comment faire pour économiser? Voici 9 trucs pour diminuer le coût des repas sans sacrifier le plaisir de manger et ainsi réduire son budget nourriture.

Apporter des collations

Rares sont les vols vers le Sud ou les États-Unis qui offrent des repas. Plutôt que de se rabattre sur les grignotines vendues à gros prix par les compagnies aériennes, on s’apporte des trucs à grignoter de la maison. On pense par exemple à des noix, des barres protéinées ou des chips Pringles dont le tube vide pourra servir par la suite pour transporter d’autres collations.

Fréquenter les épiceries

Un peu partout dans le monde, les épiceries vendent des plats prêts à manger. Même si c’est plus cher que de les cuisiner soi-même, c’est quand même plus économique qu’un repas au restaurant. Aux États-Unis, des épiceries comme Whole Foods Market ou Trader Joe’s ont un rayon traiteur savoureux, santé et économique. En France, les magasins Carrefour de délicieux plats cuisinés à petit prix.


Chez Whole Foods Market vous trouverez une grande sélection de prêt-à-manger

Acheter dans les boulangeries

Dans des villes comme Dubrovnik où le coût de la vie est extrêmement cher, les boulangeries sont une excellente option. On y trouve à peu de frais tout ce qu’il faut pour manger sur le pouce : pains, viennoiseries, sandwiches et même parfois des pointes de pizza!

Visiter les marchés publics

Manger local est l’un des meilleurs trucs pour économiser. Il n’y a pas meilleurs endroit que les marchés publics pour acheter des produits frais et découvrir des petits trésors locaux. De plus, la plupart sont équipés de petits kiosques qui vendent des repas chauds. Plusieurs d’entre eux sont même des destinations en soi. Pensons par exemple au Marché central de Riga, en Lettonie, qui a été construit dans d’anciens hangars à ballons dirigeables.

Oignons rouges à vendre au marché de Los Olivos à Lima

Essayer la bouffe de rue

La façon la plus économique pour réduire son budget nourriture est de manger sur le pouce la bouffe de rue. À Athènes, par exemple, on peut se procurer des bâtons de souvlaki pour environ 2 euros. Aussi, les meilleurs anticuchos de Lima sont vendus dans un stationnement du quartier San Miguel à une fraction du prix de ceux vendus en restaurant.

Petit dessert pour la route: un bonbon à la barbe de dragon on the  »go »

Suivre les locaux

Les guides et les brochures touristiques vous dirigeront le plus souvent vers des endroits destinés aux touristes, donc forcément plus cher. Demandez aux gens de la place quels endroits ils fréquentent. En plus de faire de belles découvertes, souvent plus authentiques,  vous risquez de faire de belles rencontres. Si vous êtes du genre réservé, vous pouvez toujours faire une recherche Google avec « where locals eat » et le nom de la ville où vous vous trouvez. Manger en dehors des quartiers touristiques est aussi un très bon moyen de réduire les coûts.

Ceviche, tacu tacu et chicharon de mariscos de Mi Barrunto à Lima (recommandé par les locaux)

Se faire à manger

Louer un Airbnb ou une chambre équipée d’une cuisinette est aussi une bonne façon de réduire les dépenses. Ce sera l’occasion de vous préparer de bons repas avec les trouvailles que vous aurez faites dans les marchés, boulangeries et épiceries des alentours. Aussi, vous pourrez vous confectionner des sandwiches à manger lors des longs trajets en autobus. Puis, La plupart des Airbnbs viennent équipés d’une cafetière, certains sont même munis d’une machine à espresso (suffit de cocher l’option dans les critères de recherche). Voilà un excellent moyen de sauver sur le café matinal.

En Grèce, on achète fruits et légumes pour se faire à manger dans notre Airbnb et réduire notre budget nourriture.

Profiter de l’hôtel

Plusieurs hôtels proposent le petit-déjeuner sans frais supplémentaires à leurs clients. C’est vraiment commode puisqu’en plus d’être gratuit, on n’a pas besoin de sortir pour aller manger. Les meilleurs choix du panel de collaborateurs de voyage de Trip Testé sont Holiday Inn, Embassy Suites, Hampton Inn, Hilton Garden Inn, Best Western Hotels & Resorts et Ibis (en Europe).

Bénéficier des promotions early birds et happy hours

Aux États-Unis et dans certaines villes canadiennes, tirez profit des early bird et happy hours pour réduire votre budget nourriture.

Les spéciaux sur les repas early birds sont tellement tôt aux États-Unis (généralement de 3h30 pm à 5h30 pm) que c’est parfait pour dîner tard ou pour prendre l’apéro.

Par exemple à Burlington (Vermont),  au Leunig’s. Tous les jours de 15h à 17h30 et la dernière heure avant la fermeture, le lieu le plus français de Church Street à Burlington propose une entrée et le plat principal pour 20,00 $. Commencez avec un bol de soupe au pistou, puis passez à la salade niçoise, au steak frites ou au bœuf  Bourguignon.  Une bonne bouffe qu’on peut agrémenter d’un verre de vin à 5$.

Voilà! C’est donc possible de bien manger pour une fraction du prix. Et puis, avec tout l’argent économisé, vous pourrez faire une activité, vous payer une bonne bouffe à la fin du voyage ou même allonger les vacances!


Nancie Boulay

Nancie Boulay

Grande amoureuse de sa ville, Nancie habite Montréal depuis une dizaine d’années. Elle a la piqûre du voyage depuis un échange étudiant en Allemagne alors qu’elle était âgée de 16 ans. Que ce soit pour un séjour dans les auberges de jeunesse de Pologne, un road-trip à Nashville ou encore la farniente dans une villa en Grèce, Nancie est toujours partante. Heureuse d’interagir avec les locaux, elle se presse d’apprendre des nouveaux mots de la langue de chacun des pays qu’elle visite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close