Billets d’avion : 5 trucs pour trouver des vols pas chers

image_pdfimage_print

Peu de choses sont aussi volatiles que le prix d’un billet d’avion. Sans le savoir, vous avez peut-être payé votre siège deux fois plus cher que votre voisin. Heureusement, il existe des trucs pour maximiser vos chances de réserver des vols à bas prix. Et ça ne se limite pas à accumuler des points sur une carte!

QUOI? La flexibilité pour économiser

De nombreux sites et applications proposent de sélectionner une plage d’un ou de quelques jours avant et après la date à laquelle vous voulez partir. Par exemple, si vous avez deux semaines de vacances, vous pouvez choisir de partir un samedi, avec une flexibilité d’une journée avant et après. Des vols plus économiques pourraient donc vous être proposés le vendredi soir ou le dimanche matin, sans trop affecter la durée de votre voyage. Même chose au retour.

Règle générale, les vols directs sont plus chers que ceux avec escales. La durée idéale pour une correspondance est d’environ trois heures. Ça permet de se rendre sans trop de stress à la porte d’embarquement suivante, même si le vol précédent accuse un léger retard. C’est d’autant plus important si l’aéroport compte plusieurs terminaux.

Assurez-vous de réserver votre trajet complet au cours d’une même transaction, d’autant plus que les vols aller-retour sont moins chers que deux allers simples. En cas de retard qui vous ferait manquer votre correspondance, il sera de la responsabilité du transporteur de vous placer sur un prochain vol, et de vous offrir repas et hébergement. Et vous pourrez plus facilement réclamer des indemnités.

Astuce : plusieurs compagnies aériennes offrent la possibilité de prolonger une escale pour quelques jours sans coût supplémentaire, ou à peu de frais. Une belle occasion de découvrir une ville. (Allô Tokyo!)

OÙ? C’est parfois moins cher chez le voisin

Avant de réserver un vol au départ de Montréal, il est avantageux d’évaluer les prix à Plattsburgh et même à Burlington, deux villes non loin de la frontière, surtout si votre destination finale est aux États-Unis. Les vols internes y sont souvent beaucoup moins chers.

Ce truc s’applique aussi à l’étranger. Par exemple, en cherchant un vol de retour en partance de Buenos Aires, en Argentine, nous avons réalisé que partir de la capitale voisine, Montevideo, en Uruguay, était moitié prix. Les deux villes sont reliées en quelques heures par un traversier. Une aubaine!

Vous voulez voyager mais vous ne savez pas où aller? Super! Avoir une totale flexibilité quant à sa destination permet de profiter des meilleurs prix. Des sites comme Flytrippers et Les vols d’Alexi permettent de dénicher les aubaines du jour ou de la semaine. Il ne reste qu’à les saisir, car elles s’envolent vite!

QUI? Avec certaines compagnies, l’économie a un prix

Les compagnies aériennes dites « low cost », et même « ultra low cost », sont de plus en plus nombreuses à offrir des vols à rabais. Par exemple, voler avec Rouge sera plus économique qu’à bord d’un autre avion d’Air Canada, la maison-mère. Citons aussi Spirit Airlines et Allegiant Air, en partance des États-Unis, et LEVEL et Norwegian, qui desservent Montréal.

Les prix seront sûrement alléchants, mais pensez à calculer tous les extras. Et oubliez le confort! Il y a peu d’espace pour les longues jambes ou les rondeurs, le divertissement sur écran est inexistant ou payant et le service est minimal. Considérez-vous choyé de manger un mini-sac de pretzels et de boire un gobelet de jus pendant un vol de cinq heures!

Aussi, il peut être impossible de réserver un siège sans sortir son portefeuille. Les rangées près des issues de secours sont évidemment plus chères, puisque plus spacieuses, et certaines compagnies vont jusqu’à proposer une gamme de prix en classe économique. Sans réservation de siège, mieux vaut arriver à l’aéroport un peu plus tôt. (Nous avons déjà été séparés d’un de nos jeunes enfants.)

Lorsque ce n’est pas inclus avec le billet, les coûts pour une valise ou un sac en soute sont astronomiques! C’est pourquoi plusieurs passagers se contentent d’un bagage à main aux limites des dimensions permises, ainsi que d’un sac à main. Faute de place, les derniers arrivés à bord de l’avion risquent de devoir enregistrer leur bagage, sans frais.

Astuce : il est possible d’apporter son lunch en avion, si tous les aliments répondent aux règles de sécurité de l’aéroport. On peut aussi acheter un snack au terminal : c’est plus dispendieux, mais moins que les options offertes en vol.

COMMENT? Comparer pour économiser

Les sites et applications de comparaison et de réservation sont nombreux à promettre le vol le moins cher pour votre destination. On peut activer des alertes, dans l’attente du meilleur prix. Nos préférés : Hopper avec son outil qui prédit les tendances du marché, Kayak pour sa convivialité, et le plus connu, Google Flights.

Les sites et applications de comparaison et de réservation sont nombreux à promettre le vol le moins cher pour votre destination. On peut activer des alertes, dans l’attente du meilleur prix. Nos préférés : Hopper avec son outil qui prédit les tendances du marché, Kayak pour sa convivialité, et le plus connu, Google Flights.

Quand vous avez trouvé le billet qui vous convient, attendez avant d’acheter! Vérifiez d’abord sur le site même de la compagnie aérienne : le prix y sera peut-être un peu moins cher encore. Sinon, à prix égal ou légèrement supérieur, mieux vaut réserver directement auprès du transporteur. En cas de pépin, il sera beaucoup plus facile d’effectuer un changement ou de réclamer un dédommagement.

Dernière étape : sélectionnez le même itinéraire avec un appareil que vous n’avez jamais utilisé pour chercher vos billets d’avion. Vous paierez peut-être encore moins cher! En raison des témoins (« cookies ») qui enregistrent vos données de navigation, votre intérêt soutenu pour une destination ou un vol pourrait être utilisé contre vous, et faire monter les prix.

QUAND? Il y aurait de meilleurs moments pour acheter ses billets

Contrairement à la croyance populaire, les billets achetés à la dernière minute sont, règle générale, particulièrement chers! Plus un avion est rempli, plus les places restantes risquent d’être dispendieuses. À moins d’être flexible quant à la destination et de sauter sur une aubaine, mieux vaut réserver à l’avance.

Prédire le moment où le coût d’un billet sera à son plus bas est mission impossible. Les compagnies aériennes indexent leurs prix en fonction de plusieurs variables, dont l’offre et la demande. Différentes sources ayant étudié les courbes de prix n’arrivent pas exactement aux mêmes conclusions!

Selon une étude de l’économiste Makoto Watanabe, citée par plusieurs médias, le moment le plus judicieux pour réserver un vol serait huit semaines avant la date de départ. Cependant, en cumulant les différentes informations sur le sujet, on constate que l’évolution des prix serait généralement avantageuse pour le voyageur dans une fenêtre de deux à cinq mois avant le départ. Et encore plus tôt pour les vols en période d’achalandage.

Par ailleurs, les prix pour une même destination fluctuent largement d’un moment à l’autre de l’année, selon les hautes et les basses saisons. Quiconque a essayé de réserver des billets pour la Floride s’en est vite aperçu : pendant les vacances des fêtes, de la construction et de la relâche, les prix s’envolent!

Dans les circonstances, un choix s’impose : la date, la destination ou le prix? Pour maximiser ses chances, mieux vaut donc s’y prendre d’avance, activer des alertes et surveiller la fluctuation des prix de quelques vols intéressants, puis acheter au moment où l’un d’eux semble être à rabais. Cette fenêtre pourrait être que de quelques heures seulement.

Vous voulez continuer à trouver des trucs pour économiser en voyage ? Cet article est pour vous.

Et vous, avez-vous d’autres trucs? Partagez-les en commentaire.


Marilaine Bolduc-Jacob

Marilaine Bolduc-Jacob

Ne la cherchez pas sur son divan : elle s’y pose rarement. Marilaine ne tient pas en place! Quand elle n’est pas ailleurs dans le monde, elle est partie en escapade. Passionnée d’écriture et de voyage, elle choisit d’investir dans les souvenirs. Elle a visité une quarantaine de pays, le plus souvent avec son mari et ses deux garçons énergiques. À Montréal et dans les environs, toute occasion est bonne pour sortir en famille ou entre amis. Elle raconte ses voyages sur voyagedansnosbagages.worpress.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close