La Havane: La ville tendance à découvrir avec Heidi Hollinger

image_pdfimage_print

Les Havanais disent même qu’elle connaît mieux la ville qu’eux-mêmes alors qu’elle est canadienne. Née à Montréal, Heidi Hollinger est une photographe de renommée internationale. Ses portraits de dirigeants politiques, dont Fidel Castro, Vladimir Poutine, Mikhaïl Gorbatchev et Justin Trudeau, ont été exposés dans le monde entier.

J’ai rencontré Heidi Hollinger auteure du livre les 300 raisons d’aimer la Havane, ici, dans sa ville d’adoption La Havane. Heidi est tombée amoureuse de La Havane dès sa première visite en 1989. Découvrez avec elle, dans l’entretien ci-dessous, tous les secrets de cette capitale qui est devenue LA ville tendance méritant toute notre attention.

Ma rencontre avec Heidi dans l’un de ses bristrot préféré le Belview ArtCafé

NG : Comment s’est déroulée la création du livre les 300 raisons d’aimer La Havane ?

HH : J’ai sué sang et eau pour la rédaction de ce livre, ça été littéralement une expérience globalisante. Notamment dû au fait qu’il n’existait pratiquement aucun accès internet à Cuba à cette époque et le peu d’information sur le web concernant la Havane a rendu impossible la collecte de données. Google -une Société américaine- ne dispose pas d’un système de géolocalisation précis…Ça été un réel défi !’’ se rappelle la réputée photographe.

C’est à vélo que j’ai sillonné pendant 2 ans la ville pour dénicher mes adresses favorites au cours des 30 dernières années. Je me suis inspirée également des recommandations des locaux et des expats : allez à la rencontre des endroits secrets que les gens ne voient pas tous les jours! 

Vie quotidienne dans le Habana Vieja
Vie quotidienne dans le Habana Vieja

NG : Tu es tombée en amour avec cette ville, qu’est-ce qui la rend si spéciale ?

HH : Les gens sont tellement gentils !!! Il y a l’entraide et le  »caring » qui me touchent beaucoup. Les gens veulent vraiment t’aider, ça vient du coeur et on sent une réelle solidarité. Ici on fait même la bise à son dentiste avant son nettoyage de dents !

'Les Cubains sont tellements gentils''
 »Les Cubains sont tellements gentils »

NG : Quels sont les préjugés les plus fréquents que tu entends sur Cuba ?

HH : Que Cuba est dangereux…et c’est tellement faux!  On accuse à tort Cuba d’être dangereux comme certains pays d’Amérique latine par exemple, ce qui ne reflète pas du tout la réalité. Si on se fie au site Numbeo qui livre les statistiques sur les taux de criminalité, La Havane (index de crime : 27) serait une ville plus sécuritaire que Montréal (index de crime : 30). 

La Havane serait une ville plus sécuritaire que Montréal
La Havane est une destination très sécuritaire

De plus, on dit qu’on mange mal à Cuba. Tout a vraiment changé ici depuis quelques années. L’offre en restauration est en forte croissance et a fait de la Havane une destination gastronomique.

NG : Tu prédis justement que La Havane sera la prochaine destination ‘’foodies’’, peux-tu m’en dire un peu plus sur le sujet ?

HH : Justement, le Gouvernement ayant émis de nouveaux permis d’affaires en restauration privée en décembre dernier, l’offre a ainsi explosé. Dans ces restaurants privés qui sont aussi connu sous le nom  »paladar » on y retrouve (en plus de la succulente nourriture cubaine) la cuisine russe, italien, suédois, libanais … Ici, tout est frais, de saison, non pas pour suivre une tendance et être cool mais par nécessité.

En somme, les chefs sont très débrouillards et créent des menus inventifs malgré la limitation des ressources et sources d’approvisionnement.

 ici les chefs sont très débrouillards
Prochaine destination des foodies, ici une resto du quartier Centro au Sia Kara Café

NG : As-tu peur que le vrai visage de La Havane change puisqu’on sent une effervescence dans la ville qui se prépare pour ses 500 ans ?

HH : Non, car les cubains ne veulent pas reproduire ce qui s’est passé en Russie lors de la chute du communisme. A Moscou, on trouve des Starbucks à tous les coins de rue. Les cubains souhaitent garder leur identité et ils sont très sensibles au changement de régime qu’ont vécu les Russes. Ils veulent préserver leur identité cubaine.

'' Ils veulent préserver leur identité cubaine. ''
 » Ils veulent préserver leur identité cubaine.  »

NG : Tu vis ici à mi-temps, est-ce que La Havane continue à te surprendre ?

HH : Oui !!! L’architecture éclectique me fascine. On peut trouver des merveilles à chaque coin de rue…de l’art déco, moderne, byzantin, colonial espagnol…

À La Havane, on retrouve tous les styles d'architecture.
À La Havane, on retrouve tous les styles d’architecture.

NG : Qu’est-ce qu’on peut faire à La Havane ?

HH : On vient ici pour la musique, la nourriture, la nature, l’architecture, les musées et les arts. D’ailleurs je vous conseille le Museo Nacional de Bellas Artes (pavillon de l’Art cubain, un must pour les amateurs). On peut même se baigner à La Havane, d’ailleurs j’ai fait quelques longueurs dans la mer ce matin avant de débuter ma journée. Faire une promenade sur le Malecón, cette avenue du front de mer sur 7 km est aussi une expérience en soi et offre de magnifiques couchers de soleil. Allez respirer l’air pur dans bosque de la Habana, une forêt urbaine avec une végétation luxuriante. Bref, ça bouge ici !!!

Le Malecón , cette promenade de 7 km
Le Malecón , cette promenade de 7 km

5 questions rapides pour Heidi Hollinger  sur La Havane

1- Pour la ‘’foodie’’, un endroit à ne pas louper ? La Guarida, roi de tous les paladares, est un endroit mythique appartenant à Enrique Nunez. Son restaurant est demeuré au premier plan de la scène culinaire havanaise et ce, depuis plus de 25 ans.

Hors des sentiers battus, dans la banlieue verdoyante de Miramar, vous trouverez le meilleur paladar italien du monde, La Corte del Principe. Découvrez les aubergines au parmesan, les crevettes géantes à l’avocat et les pâtes de champignons! Ne loupez pas aussi leur fameux mojito !

La Corte del Principe
Le meilleur paladar italien, La Corte del Principe
Crédit photo: Heidi Hollinger

2- Pour l’art ? Passez à la Fábrica de Arte Cubano, à la fois galerie d’art, salle de spectacle et boîte de nuit, située dans une ancienne huilerie. Cocktail à la main, explorez l’endroit, un labyrinthe de galeries d’art, de salles de spectacle, de bars et de restaurants nichés à l’intérieur.

3- Rooftop pour boire un mojito dans le Vieux Havane (Habana Vieja) ? Le splendide rooftop au 6e étage du Gran Hotel Manzana Kempinski avec son ‘’infinity pool’’ et sa vue incroyable.  J’aime aussi les cocktails élaborés du El Del Frente parce qu’il symbolise l’esprit des restos de la nouvelle Havane où l’on mange vraiment bien et où cubains et touristes socialisent.   

cocktails élaborés du El Del Frente
Les cocktails élaborés du El Del Frente

Tu veux connaître les meilleurs rooftops de La Havane ? Tu aimeras ceci:

4- Un endroit secret ? Je me baigne tout près de chez moi, eh oui, on a accès facilement à la mer ici à La Havane. Je me rends au coin de la Calle Primera & Calle 66 dans le quartier Miramar pour y faire une saucette avant ma journée de travail. Je vous conseille d’ailleurs des chaussures de plage (même si je les utilise pas) et de faire attention où l’on met les pieds pour ne pas se blesser lorsqu’on y accède. Une fois la partie plus rocheuse passée, vous pourrez nager en toute quiétude dans la mer turquoise et limpide.

Un endroit secret ? Une mer turquoise et limpide à La Havane
Crédit photo: Heidi Hollinger

5-Un nouveau spot ? Jesús Maria 20 n’est ouvert que récemment (2019). Situé dans un coin du quartier de La Habana Vieja plus  »underground » (lire : pas la partie restaurée du quartier). Sa terrasse est sur 2 étages. Ambiance branchée, bons cocktails de 4 ou 5 CUC et bonne bouffe diversifiée (burgers, poisson, salade…), que demander de mieux ?  

Nouveau spot:  Jesús Maria 20
Nouveau spot: Jesús Maria 20

Pour ma part, j’ai minutieusement épluché son guide et j’ai testé plusieurs adresses recommandées, sans jamais être déçue.

Mon entretien avec Heidi m’a permis de découvrir une femme curieuse, aventurière et ouverte. Elle a su défricher La Havane comme personne auparavant. Toujours à la découverte de nouvelles adresses, elle m’a profondément inspirée !

Mon entretien avec Heidi Hollinger m'a profondément inspirée !
Mon entretien avec Heidi Hollinger m’a profondément inspirée !

Son livre 300 raisons d’aimer La Havane a été édité en français et en anglais et sera publié cet automne en espagnol. Vous pouvez suivre Heidi Hollinger sur les réseaux sociaux  (Facebook et Instagram).

 Le Malecón
Le Malecón balayé par les vagues

Nathalie Gemme

Nathalie Gemme

Nathalie est co-fondatrice du blogue. Sac au dos, notre aventurière (et maman de 2 ados) a déjà parcouru pas moins de 30 pays, dont l’Italie, l’Espagne, le Mexique, la Grèce et L’Indonésie. Elle préfère de loin de sortir des sentiers battus pour vivre des expériences authentiques et découvrir des paysages, des habitudes de vie différentes, de nouvelles langues, faire de fabuleuses rencontres et surtout… APPRENDRE. Elle nous entraîne hors des circuits touristiques pour nous partager ses coups de cœurs, ses bons plans et ses trucs pratiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close