Un séjour hivernal de rêve dans le Charlevoix!

S’il y a bien une région du Québec qui me fait tripper, c’est le Charlevoix !
La lumière, le fleuve, la nature, l’authenticité, tous les ingrédients sont là pour en faire un lieu ressourçant et énergisant.
Nous avons passé 1 semaine pendant les fêtes de Noël dans un chalet avec des amis à Port au Persil, un des plus beaux villages du Québec.
Notre chalet, « Port au Persil rouge », était en haut d’une colline avec vue sur le fleuve St Laurent et sur la jolie petite chapelle blanche du village. Un vrai paysage de carte postale!

Le chalet avait des baies vitrées, on pouvait donc assister au lever et coucher de soleil tous les jours, une vraie splendeur! Au petit déjeuner, il y avait tellement de lumière dans la salle à manger qu’on mettait nos lunettes de soleil !

Côté activités, il y a de quoi faire :

Mont Grands Fonds

Mathieu à la station Mont Grands Fonds

Pointe de l’Islet à Tadoussac

Vue sur le fleuve depuis Tadoussac

  • Station Mont Grands Fonds : cette petite station familiale est idéale car on peut y faire du ski alpin, du ski de fond ou de la raquette. Tout le monde y trouve son compte. Le Pub Le Sommet est cosy et permet de relaxer pendant une pause repas ou après le ski.
    Bon à savoir : tous les samedis d’hiver, dès 15h30, le Pub Le Sommet, offre une programmation musicale et en plus, c’est gratuit!
  • Tadoussac : évidemment, nous n’y sommes pas allés pour les baleines (aucun espoir d’en voir en plein hiver!). Nous y sommes allés pour la beauté des lieux et nous avons été servis! Nous avons marché un peu dans le village, le long de la plage et à la Pointe de l’Islet. Le sentier est très court (environ 20 min de marche) et permet d’avoir de magnifiques points de vue sur le fleuve.
    Bon à savoir : l’hiver pendant les fêtes de Noël, n’espérez pas trouver un resto ou hôtel ouvert dans le village mais heureusement, il y a le motel et restaurant Chantmartin qui était ouvert, à l’extérieur du village (après le traversier, continuez la 138 et ce sera sur votre droite). Endroit idéal pour les familles!
  • Village de Port au Persil : quel plaisir de marcher depuis le chalet jusqu’à la petite chapelle McLaren. Empruntez le chemin McLaren pour vous y rendre. On y voit de jolies petites maisons, une rivière et le splendide fleuve.
    Besoin d’autres idées d’activités dans le Charlevoix ? Lisez l’article de Sophie sur le parc national des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie
    Pour vos prochaines fêtes de fin d’année ou pour la semaine de la relâche, pensez à la région de Charlevoix! Elle vaut le détour!

Port-au-Persil

Port-au-Persil

Port-au-Persil avec sa belle petite chapelle

Petite chapelle de Port-au-Persil

Port-au-Persil

Pratico-pratique :

  • Comptez au moins 5h de route depuis Montréal pour aller à Port-au Persil
  • Il faut prévoir environ 1h de route entre Port au persil et Tadoussac (incluant la traversée de 15 min).
  • Mont Grands-Fonds :
    • 4 pistes de sous-bois ; 20 pistes de ski ; 41 km de raquette ; 140 km de ski de fond
    • Tarifs : ski (49.91 $ / jour ou 40.19 $ / demi-journée – dès 11h50) ; ski de fond (15.90 $ / jour ou 13.47$ / demi-journée) ; raquette (8.48 $ / jour) – Activités gratuites pour les 5 ans et moins
    • École de glisse, boutique et location sur place




Renouer avec l’hiver au Parc des Hautes-Gorges

Il faut jouer dehors pour apprécier l’hiver. Malheureusement, cette année, la neige tarde à s’installer officiellement dans la grande région de Montréal. Début janvier, on décide de partir à la recherche de la neige et des activités uniques qu’elle nous permet de pratiquer. Direction : le parc national des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie dans la belle région de Charlevoix.

Marcher

Notre plan initial était de faire de la raquette. À notre arrivée au centre de service Le Draveur, on nous informe qu’il ne nous sera pas nécessaire de les utiliser, le sentier est damé.

Nous avions réservé nos places dans la navette des glaces,
un tout nouveau service de transport qui permet de se rendre confortablement
dans le secteur de l’Équerre en moins d’une heure. Le tarif est de 27 $ par
adulte (gratuit pour les enfants) pour un aller simple. 

On nous a recommandé d’ajouter une boucle d’un kilomètre
afin de voir la chute du Ruisseau Blanc. La température est clémente alors on
en profite pour ajouter ce sentier à notre parcours.

Chute du Ruisseau Blanc

On entreprend le sentier qui nous ramènera au centre de
service. Longeant la rivière Malbaie, le sentier est large et permet d’accueillir
plusieurs types de randonneurs (marche, fatbike, ski de fond, etc.). Il est
facile d’y marcher malgré la neige.

À mi-parcours, à la Pointe aux Inukshuk, un abri chauffé
nous attend. C’est ici que nous dînerons.

En moins de 3 heures (incluant la pause repas), nous avons
parcouru près de 8,5 km sans grande difficulté.

Glisser

À notre plus grand plaisir, nous découvrons à notre arrivée que nous pouvons glisser. On y va pour quelques descentes!

Patiner

Après la marche et la glissade, on a enfilé nos patins pour
profiter de l’anneau de glace et du paysage unique de l’endroit.

Le grand air nous a fait du bien. Qui a bien dormi ce soir-là? Je vous laisse deviner.

Renseignements
utiles :
Tarification d’accès au parc : 8,60$ par adulte et gratuit pour les enfants de 17 ans et moi

Il est recommandé de réserver vos places pour la navette des glaces au 1 800 665-6527.




Testé à Baie Saint-Paul: le Camping du gouffre

On adore Charlevoix, entre autres pour ses paysages bucoliques et sa culture culinaire régionale (ses fromages et ses bières de micro-brasserie… menoum!).  Cette fois-ci nous avons été attirés par la découverte du Festif, un événement musical qui fait vibrer tout Baie Saint-Paul.

Aussi, le camping du Gouffre, situé à 10 minutes en voiture du village, nous a servi de pied à terre.


Voici nos impressions:

1. À l’arrivée, les employés semblent un peu débordés avec l’arrivé massive des vacanciers.  Notre terrain à du être déplacé et nous sommes un peu déçus de nous retrouver dans un enclos à ciel ouvert alors qu’on croyait avoir un site charmant au bord de la rivière du Gouffre.

 

2. Il y a une petite fermette à proximité de notre terrain. Nous sommes amusés de voir que des gens campent juste à côté des chèvres, moutons et lapins.  Bruit d’ambiance inclus.  On vend de la moulé au chalet d’accueil et les animaux sont vraiment voraces!

3. Les installations, comme les jeux d’enfants, la mini piste d’hébertisme et la piscine sont propres, mais un peu fatiguées.  La piscine est bien chaude (82 degrés) et est ouverte jusqu’à 18h.

4. Pour les fans de kayak, il est possible de descendre la rivière à partir du site, au départ d’une petite plage.  La remontée se fait ensuite en bus.  Pas mal intéressant!

5. Les sites dans le ce secteur du bas, près de la plage,  sont plus jolis et intéressants.  Il y a aussi des prêts à camper: tente bulle, chalets et tente sur plateformes (c’est ce qui nous interpellait le plus!).

 En vrac, voici d’autres observations pratiques:

  • Nous n’avons pas vu personne le faire, mais il est possible de pêcher le saumon et la truite (mouche seulement) sur place.
  • Les barrières ouvrent à 9h et ferment après 23h (le véhicule peut alors rester à l’entrée).
  • Blocs sanitaires rénovés et douches propres (salles individuelles):  0,50$ pour 3 minutes
  • L’eau n’est pas potable, il y a 2 sources sur le site pour remplir ses bidons.
  • C’est un camping calme. 

Conclusion: Avec un bel emplacement, notre expérience aurait sans doute été différente.  Préférez les emplacements près de la plage et profitez d’une descente en rivière en kayak, assurément un élément vedette du site!

POUR RÉSERVER, C’EST PAR ICI.