Parc Omega: un parc animalier très impressionnant

Lors de notre séjour au camping Saint-André-Avellin en Outaouais  lors d’une journée qui s’annonçait pluvieuse, on a improvisé une visite  du Parc Omega, sans attente particulière.  Nous avons passé près de 4h à jouer les coureurs des bois et à parcourir le site à pied et en voiture.  Une surprise étonnante et une impression d’en avoir sérieusement eu pour notre argent!

Voici pourquoi le Parc animalier des animaux du Québec mérite d’être visité.

1. La Proximité des animaux

Nourrir les Wapiti qui se précipitent sur notre voiture est probablement ce qui semble le plus impressionnant mais rapidement on se laisse séduire par les sangliers, les cerfs et même les truites et les animaux de la ferme.

2. Le Cadre naturel et l’impression de grandeur

Plus de 7500 âcres de chemins sinueux, sans avoir vraiment l’impression d’être dans une foule.  C’est aménagé mais on n’y voit que du feu.   On se sent explorateur plus que touriste.

3. Les sentiers et aires de pique-nique

Différents secteurs du parc permettent de sortir de la voiture et d’aller explorer de jolis sentiers et des aires de pique-nique bien aménagés. Coup de cœur pour le secteur des nations avec ses 700 mètres de sentier, dont une partie sur un quai flottant.

4. L’Aspect instructif

À bord de notre voiture il est possible de syntoniser un poste qui diffuse de l’information sur les animaux,  le parc, les gens derrière et plus encore.

Des séances permettent aussi de voir les loups, oiseaux de proies en action.  On y apprend alors que les loups en captivité nourris par les humains sont plus dangereux que dans la nature.  En effet, les bouts de viande lancés sont perçus comme des extensions humaines.

5. La ferme d’époque

La maison d’époque de Louis-Joseph Papineau et les anciens bâtiments de ferme ont été achetés et annexés à la visite du Parc. On s’y rend en charriot tiré par un tracteur ou à pied par de jolis sentiers ombragés. On peut même louer un cart de golf  pour s’y rendre.

Infos pratiques 

  • Faites le plein de carottes au kiosque d’accueil pour nourrir les animaux (env. 5$ pour un gros sac).
  • Prévoyez une journée complète et arrivez en avant-midi si possible. Les animaux sont plus en appétit!
  • Apportez votre lunch et des collations, les endroits pour pique-niquer sont vraiment nombreux et intéressants. Il y a aussi des kiosques de crème glacée et de restauration rapide sur place.
  • Le prix pour un forfait famille (2 adultes et 2 enfants) est de 95,68$.  Pour les autres tarifs: ICI
  • Le parc Omega est situé à environ à 1h30 de Montréal. Directions pour vous y rendre, ICI
  • Le parc Omega est ouvert en toutes saisons!

Voici la carte du site pour vous repérer.




On a testé: Le Camping Saint-André-Avellin

On poursuit notre re-conquête du camping après plusieurs années de pause.  En plus de profiter de la nature, ça nous donne aussi l’occasion de visiter de beaux coins du Québec.  Cette fois-ci, nous nous sommes arrêtés le temps d’un week-end au Camping Saint-André-Avellin, en Outaouais.   Une expérience formidable remplie de ces petits détails qui font la différence.

1. La localisation

À moins de 2 heures de Montréal, très accessible depuis l’autoroute 50 et très bien situé pour visiter les attraits du coin (dont le fameux par Omega), le camping est situé au coeur de Saint-André-Avellin, au détour d’un quartier résidentiel, à distance de marche d’un marché Métro et du village.

2.  Les sites intimes

En arrivant sur le site, on plonge dans un univers 100% nature, impeccablement entretenu.  On aura même le loisir de choisir notre site.  Les options sont vraiment variées.  On s’arrête sur le 332, bien boisé, un peu en hauteur et intime à souhait.

Une visite au dépanneur Brasse-Camarade au village s’impose pour improviser un petit gueuleton aux saveurs locales

3. L’esprit vacances

La famille de gestionnaires et propriétaires, Anne,  Luc, Yvon et Diane, (ils sont là depuis 18 ans!) est vraiment chaleureuse et serviable.    Du premier contact téléphonique et pour la suite, rien n’est jamais compliqué.  L’esprit qu’on recherche assurément quand on est en vacances.

4.  La Rivière de la Petite Nation à même le site

Sur place, on peut louer des embarcations: canots, kayak, planches (15$/heure) pour profiter de la Rivière de la petite Nation qui longe le camping.  C’est calme et vraiment accessible avec les jeunes. Certains s’initient même à la pêche sur le quai.

 

5.  La piscine et les jeux d’eau

L’eau est aussi bien présente avec la piscine chauffée (ferme à 20h) et les jeux d’eau.  Mon gars a adoré.  Il y a aussi un sauveteur sur place.

 

6. Les douches et toilettes impeccables

 

Les installations sanitaires sont neuves et impeccables.  Il y a même des salles de bains familiales. Les douches sont dans de grandes salles individuelles, l’eau y est bien chaude.  Le coût: 0,25$ pour 4 minutes.  Je ne sais pas pour vous, mais moi, j’aime bien avoir ce genre de détails haha!

 

7.  Le prêt de vélo pour enfants

On a aussi trouvé très cool le prêt de vélo (dépôt de 5$) pour les jeunes.  Le secteur est vraiment propice aux balades à vélo.  Nous n’avons pas eu le temps d’y aller, mais les pistes du Parc National de plaisance, sur une ancienne voie ferrée, semblent super intéressantes pour les familles.

8. Le chant des oiseaux

Si vous aimez vous réveiller avec le chant des oiseaux, vous allez être servis!  C’était une véritable symphonie et on a vu et entendu une tonne d’espèces.  Il y a aussi un sentier pédestre et dans ce secteur on retrouve également des tentes prêts à camper.

9. Les coins jeux parsemés sur le site

Le grand site est parsemé de coins jeux pour enfants (6 au total).  On retrouve aussi un mini-putt sur le site (3$/partie).

10.  Pouvoir improviser

Nous avons décidé le jour même que nous avions de le goût de faire du camping.  Aussi, comme le Camping Saint-André-Avellin réserve bon nombre de ses sites pour les non saisonniers, vous aurez possiblement une petite place.  Ci-dessous,  Anne nous avait entouré les terrains disponibles lors de notre arrivée.

 

Infos pratiques:

Tarifs: Emplacement tente à partir de 35$/nuit et prêt à camper à compter de 105$. Détails ICI.
Directions: ICI.

Bon à savoir: La plupart des sites pour tentes sont sans services.  Si comme nous vous aimez les petits coins reclus, pensez à apporter un bidon d’eau à remplir.




8 raisons d’aller au camping du Lac Simon

Par :  Alexis Beauchamp et sa gang

1. C’est accessible :
Situé en Outaouais, à un peu plus de 2 heures de route de Montréal, il est possible de se rendre au camping du Lac Simon un vendredi après le boulot, et de s’installer avant la
noirceur. C’est ce que nous avons fait, et nous étions bien heureux de pouvoir profiter un max de notre journée de samedi!

2. La grande plage de sable :

Wow quelle belle plage! À plusieurs endroits il n’y a aucun caillou, pas même à l’entrée de l’eau, on peut donc s’élancer et sauter à l’eau
d’un trait, et non pas sur la pointe des pieds en disant ouille ouille les roches! La plage est très grande, même quand c’est bondé, on trouve de la
place… L’eau est transparente, propre… et chaude! Pas mal pour la fin de semaine du Travail au Québec.

 

 

3. De beaux spots pour le pique-nique :

C’est super prendre du soleil, mais pour les petits et même les grands, ça fait du bien de manger attablés à l’ombre. Des dizaines
de tables de pique-nique sont disponibles tout près de la plage, on peut même louer un BBQ au gaz : 5,50$ pour 30 minutes! De nombreuses familles, des
clans au complet on aurait dit, venaient d’ailleurs autant pour ces aires de pique-nique que pour la plage!

 4. Des installations de jeux extraordinaires :

Une méga trampoline où 25 jeunes peuvent sauter en même temps? Check. Un giga module comme on en voit en banlieue dans des
Cache-à-l’eau ou Mille pattes? Check. Des loooooonnnnggguues glissades, prisés des petits comme des pré-ados? Check. Des modules de pirates ou des pyramides
de cordes? Re-check. Vraiment, ce camping de la SEPAQ a des jeux dignes des glissades d’eau et nos garçons s’y sont amusés comme des fous!

 

 

5. Des dizaines de tentes hékipia à louer, pour les princesses et princes qui trippent moins camping :

Soyons honnêtes, être couchés directement sur le sol quand il pleut toute la nuit, avec l’humidité et la pluie qui tambourine sur la
tente, c’est ben moyen. Mais ce camping offre des tentes permanentes, plus confortables, spacieuses et qui sont déjà montées à votre arrivée (et départ!).
Elles offrent quatre lits simples collés, un petit frigo, de la vaisselle, une table à quatre, un ventilateur, une chaufferette… tout ça protégé par des
toiles imperméables qui vous gardent au sec! Viva hékipia! Ceci dit, il faut payer pour ce confort : 400$ pour trois nuits, dans notre cas.

 

6. Un grand lac où l’on peut faire du bateau, du kayak, du seadoo… :

Avec une superficie de 122 km2, le lac Simon en offre plein la vue! On a loué un ponton avec le beau-frère et toute la marmaille (4 adultes et 4 enfants), on a fait le
tour du lac et on s’est baigné un peu… un super avant-midi! Les fans de sports nautiques sont nombreux, mais en même temps gardent une certaine distance de la
plage, ce qui permet de ne pas déranger la quiétude des nombreux vacanciers sur la plage.

 

7. Le paradis des petits cyclistes :

Notre petit Olivier de 5 ans n’est pas un maniaque de vélo, notamment parce qu’il se promenait encore avec ses deux petites roues
d’aide à l’arrière… et bien c’est terminé! En effet, des centaines d’enfants se promènent sur le site à vélo à tout moment, obligeant du coup les rares
voitures à rouler très lentement. Olivier a donc fait de même, et en deux temps trois mouvements, notre garçon était autonome en vélo à deux roues!

 

8. Des belles randonnées :
Sur le site même, il est possible de prendre des marches dans le bois et ainsi s’éloigner un peu du bruit et des foules… ne pas oublier le chasse-moustique
par contre!


Pour réserver, c’est par ici!