Nos microbrasseries préférées à Montréal

Blonde, rousse ou brune, il y a assurément une bière et une ambiance qui saura vous plaire dans cette liste des meilleures micro-brasseries de Montréal. Voici donc le top coups de cœur de la rédaction. Cheers!

Les choix de Nancie:

La
Succursale (quartier Rosemont)

Pourquoi aller à La Succursale? La bière est bonne et il y a du choix. (Demandez la liste des bières en bouteilles!) Si vous êtes adeptes des jeux questionnaires, rassemblez quelques amis pour former une équipe et participez aux dimanches quiz. Si vous avez quelque chose à fêter en groupe, Le siège social (une salle situé au fond du local) peut vous accueillir. La Succursale fait peau neuve et sa ré-ouverture est prévu le 27 novembre 2019.

L’Isle de Garde (quartier Rosemont)

On va à l’Isle de Garde d’abord pour la bière. Les 24 lignes de fût en rotation offrent une sélection variée qui vous plaira assurément. Ce n’est pas tout! La cuisine vaut absolument le détour. Les petits et grands appétits y seront comblés par les charcuteries, les fromages, les burgers et les plats plus élaborés. En plus, l’endroit est situé à distance de marche du métro! 

Yisst (quartier Rosemont-Petite-Patrie)

En plus d’une grande sélection de bières, le menu du Yisst comporte une sélection de gins et de savoureux cocktails. C’est aussi l’endroit idéal pour se familiariser les vins canadiens puisque tous ceux qui vous sont servis proviennent de vignobles d’ici.  Il est possible de seulement boire un verre sans obligation de consommer de la nourriture, mais ce serait bouder son plaisir! Les plats y sont goûteux et plusieurs options végétariennes sont offertes. On craque pour la muhammara! Yisst est aussi l’hôte de plusieurs événements, dont des spectacles et des lancements de livres. 

Situé sur Saint-Zotique Est, on retrouve ici une ambiance amicale

Le choix de Marilaine:

Avant-Garde Artisans Brasseurs (quartier Hochelaga)

La microbrasserie Avant-Garde Artisans Brasseurs s’est tout récemment installée dans un complexe industriel de l’est de Montréal, au 5500, rue Hochelaga. Dans un vaste local aux portes de garage vitrées avec une vue imprenable sur l’extrémité du boulevard L’Assomption, on peut y déguster une vingtaine de bières brassées sur place. On accompagne sa Jukebox ou sa Nocturne Coco d’un plateau de fromages et charcuteries, entre deux parties de baby foot ou de pinball.

Avant-Garde Artisans Brasseurs fait partie depuis 2016 du monde brassicole

Le choix de Nathalie:

Harricana (Petite Italie)

Ma micro-brasserie artisanale coup de coeur à Montréal. Je vous conseille de vous installer au comptoir question de se sentir dans l’action. Avec un choix de près de 25 bières, Joanie notre serveuse fort sympatique nous guide à travers ce menu fort complet. Trois bières se démarquent: la 11 Svêtly: lager blonde tchèque; la 23 Gatorale: ale à la clémentine et orange sanguine désaltérante et la 95 Soif: assemblage fruité et boisé de saison brett vieilli en barriques de chênes. Côté menu on pense au comfort food comme par exemple leur fameux Club Sandwich classique ou leur choix de 3 burgers tous succulents !

Brasserie au décor moderne qui s’inspire de la brasserie des années 1975

Ma brasserie (quartier Rosemont)

La seule coopérative brassicole de Montréal. Ici on retrouve 32 lignes de bières et de kombuchas. Il est à noter que la microbrasserie a un permis de dégustation donc on n’y sert pas de vin. Ce que j’apprécie de cet endroit c’est que les enfants peuvent vous accompagner. Le dimanche de 15h00 à 21h00 on peut manger BBQ, à mon passage on servait du canard mmmm !
Accompagnez votre repas de la IPA aux levures norvégiennes, une belle découverte !

On peut amener les enfants ici à Ma Brasserie

Terrasse agréable l’été à Ma Brasserie

Pit Caribou (quartier Le Plateau Mont-Royal)

La microbrasserie Gaspésienne Pit Caribou offre autant leurs propres bières que ceux de leurs amis des microbrasseries de l’est du Québec.  On peut aussi goûter aux bières sûres qui sont parfaitement servies ! Ambiance tout à fait gaspésienne et bonne bouffe typique de ce coin-là (ex :bourgots, maquereau, saucisson à la bière..). Pour les non-amateurs de bières, on offre aussi une belle sélection de gins et vodkas du Québec.

Ambiance gaspésienne ici au Pit Caribou

Ce qu’en penses notre amateur passionné Jean-François 

Selon moi, Pit Caribou est dans les 5 meilleurs  brasseries sur plus de 170 au Québec. Ils ont grandement contribué à légaliser la fermentation spontanée  il y a environ 2 ans… maintenant plusieurs brasseries utilisent cette pratique qui est est populaire depuis des centaines d’années en Europe, en Belgique principalement.  Ils ont des produit de très hautes qualité très recherchés dans les groupes d’échanges de bières. L’ancien proprio (Francis Joncas) a vendu la brasserie l’hiver dernier à des investisseur de Gaspésie (mais est toujours proprio du pub à Montréal ) pour se consacrer à son nouveau projet une nano-brasserie qui s’appelle Brett et Sauvage. Pit Caribou offre vraiment toutes les sortes de bières en passant par la blonde de soif (Blonde de l’anse), une grosse IPA style new England (Paradise Pointe),  la Blanche de Pratto est une excellente Blanche les deux « déclinaison » de Turlupine sont des gros stout onctueux. Il y a aussi la Loly Pop qui est une bière hyper sure aux Framboises qui sort 1 fois par année. Les Perseïdes version 1 et 2 sont le noms donnés à leurs bières de fermentation spontanée (ils ont aussi une version au camerise).    

Notre amateur passionné: Jean-François




Top 5 des meilleurs restaurants dans le Vieux Havane

Par le passé, on se plaignait que l’on mangeait mal à Cuba, mais ce temps est révolu. La scène gastronomique de La Havane a nettement changé depuis 2011 lorsqu’on a assoupli les normes en matière d’entreprises privées en restauration. On y mange maintenant non seulement du typique cubain mais aussi de la cuisine internationale. Après avoir essayé plus d’une vingtaine de restaurants, voici mes coups de cœur dans le Vieux Havane et El Centro. Pour vous donner une idée du prix, le coût de ma facture n’était jamais plus de 15 CUC/personne mojito inclus 🙂

Un super  »rooftop » !

On débute par l’apéro ? Définitivement un endroit à découvrir sur les toits de La Havane !  Les toits-terrasses que j’ai visité à La Havane sont très touristiques et peu nombreux (je pense par exemple à l’hôtel du Parque Central), mais je vous recommande vivement cette adresse où les drinks sont aussi originaux que bons-le tout accompagné de bananes plantains frites. :  El Del Frente-Calle O’Reilly, 303, Habana Vieja.

Vous aimez les  »rooftops » ? Cet article est pour vous !

Bar El de Frente dans le Vieux Havane

El Dandy dans le Vieux Havane

Mon coup de cœur de La Havane: El Dandy.  Pourquoi ? je m’y sens tout simplement bien, très bien. Ce resto-café-bar est né de jeunes entrepreneurs cubano-suédois. Son ambiance est babacool et on y sert de merveilleux  »mojito ». Plus d’une trentaine de cocktails qu’on peut accompagner de bons tapas à grignoter.  On peut venir y déjeuner, dîner ou souper.  Mon plat coup de cœur est simple: un spagetti pomodoro (le meilleur en ville selon moi). El Dandy: 401 Brazil, La Havane (plaza de Cristo dans Habana Vieja)

El Dandy

Sia Kara Cafe derrière le  »Capitolio »-quartier El Centro

Situé juste derrière le capitolio dans le Havana Centro, on pourrait se croire ici à New York dans ce resto au allure moderne et éclectique. On y mange du ceviche, tacos, poulet, poisson…Excellent service et super bon cocktail si on veut aussi que prendre un apéro. On y retrouve régulièrement des miniconcerts et les musiciens s’installent directement au piano de la place. Sia Kara Café:  Calle Industrial no 502 au coin Calle Barcelona. Ouverture dès midi.

Sia Kara Cafe

 

Lamparilla dans le Vieux Havane

On mange ici des tapas et de la cuisine latino. Super bonne atmosphère. On y sert quelques plats végétariens et un bon choix de vin. Le Lamparilla est situé dans le vieux Havane à 5 min à pied de la plaza de Cristo dans Habana Vieja. Adresse 361 Lamparilla entre Aguacate et Villegas, La Havane.

Lamparilla

 

El Chanchullero dans le Vieux Havane

Super adresse de  »paladar » ou un bar à tapas pour mieux le décrire.  On y mange chez El Chanchullero du  poulet, porc, crevettes…et tous les plats sont de 3,50 CUC à 4,50 CUC.  Ce resto est dans plusieurs guides touristiques ce qui a pour conséquence qu’on doit faire souvent la file d’attente (normal à Cuba !). On peut aussi aller prendre un verre sur la terrasse. Service jeune et efficace. Adresse-Brasil (Teniente Rey) 457A sur la plaza del Cristo

El Chanchullero

El Café dans le Vieux Havane

Ici au El Café aucune annonce à l’extérieur pour publiciser l’endroit…une bonne adresse cachée donc ne partez pas sans les coordonnées exactes. Je me sentais comme dans le Mile End avec sa clientèle et son personnel de style  »vegan ».  Prix très corrects pour la qualité. Délicieux sandwichs et ambiance relaxe. Surprenant menu pour la Havane, on offre ici des produits et recettes que je n’ai pas vu ailleurs (en particulier le pain fait maison, des avocats, de l’hummus…). Bon rapport qualité prix. Situé au #358, La, Amargura, Vieux Havane.

El CaféEl piso de El Cafe

On trouvera aussi à La Havane d’autres restaurants ethniques comme  la Casa Miglis (Suédois), Tabarish (Russe) que je n’ai pas eu l’occasion d’essayer malheureusement. Ça sera la prochaine fois :). Si vous avez aimé ce top 5, vous aimerez cet article sur des endroits insolites à ne pas manquer à La Havane.




Activités gratuites (ou presque) avec des ados à Montréal

Pas facile de trouver des activités gratuites (ou presque)  pour les ados ! Voici ici le top 6 des activités selon mon ado de 16 ans !

Moment Instagram

Si votre ado est comme la mienne, elle aime prendre des photos, des vidéos, des boomrangs pour ensuite les recadrer, les retoucher, les partager et les commenter.  Intagram est sa plateforme de prédilection alors pourquoi ne pas débuter la journée par un moment Instagram autour d’un petit latté?

Café Myriade pour le choix (il a des bons Latte Matcha)

Café Olympico pour l’ambiance et les bas prix

Café Crew Collective & Café: pour le décor

Maman … la bibliothèque c’est pas cool !

Bon, je l’avoue c’est pas assez cool la bibliothèque mais celle que j’ai trouvé l’est car elle est dans un superbe décor !

On aime bien aller a la bibliothèque de Westmount. En passant il y a du WIFI offert gratuitement. Ouverte depuis 1899, je trouve l’ambiance similaire aux bibliothèques qu’on voit dans les films américains.

Canal Lachine

A pied ou à vélo, le Canal Lachine offre une promenade de 14,5 km entre le Vieux Port et le lac Saint-Louis. Les cyclistes peuvent parcourir la piste d’un bout l’autre en 60 minutes. Il est possible de louer des vélos à quelques pas du marché Atwater avec Bixi pour seulement 5$/24 heures. Si vous cherchez un vélo plus performant il y a aussi Ma bicyclette pour 10$ de l’heure.

C’est tu  »vegan » au moins ?

Oui la bouffe vegan, vegétarien, végétalien est tendance chez les ado…Pour une pause santé, pourquoi ne pas profiter d’un bon POP  »vegan » à saveur de avocat-coconut-vanille ? On a bien aimé ce petit commerce POPS Art ouvert en saison jusqu’à la mi-novembre et qui vend des POP de qualité. Une pause à 3,50$ c’est dans mon budget !

Le marché

On a bien aimé manger directement au Marché Atwater dans le pôle des saveurs (resto Vietnamien, BBQ, paella, sandwich avec des bonnes charcuteries…). Mon resto préféré demeure Satay Brothers avec les meilleurs satay de Montréal ! Bref, on s’installe à une table de pique-nique (ouvert jusqu’à la mi-octobre) et chacun fait son choix…

Des fringues avec ça ?

Selon mon petit sondage auprès de ma fille et ses amies, ces 4 friperies font l’unanimité. Empire l’échange, Eva B et Annex Vintage et Ex-Voto. A vous de fouiller !

Et vous, quelles sont vos suggestions et coups de coeur?




Islande : 9 jours hors des sentiers battus

C’était mon rêve depuis des années : partir en Islande. Je l’ai fait cet été et la réalité a dépassé mes attentes. Je suis partie 12 jours en juillet dont 9 en trek.

Je suis partie avec une agence (voir un peu plus bas la partie « Avec qui partir » pour en savoir plus sur l’agence).

Il y a de quoi être sous le charme de ce bout de terre volcanique perdu en pleine mer : les paysages sont magnifiques, les contrastes de couleurs sont incroyables, on vit 4 saisons en 1 journée, les paysages sont très diversifiés et sauvages à souhait.

Là-bas, la nature est brute et sans compromis. Elle se donne toute entière dans sa beauté la plus pure : geysers, fumerolles, caldeiras, trolls (morceaux de lave pétrifiée), chutes d’eau, sources d’eau chaude, glaciers, etc. Grâce à une géothermie très active, un même endroit peut être différent d’une année à l’autre.

En arrivant, j’ai passé la journée à Reykjavik. C’est une jolie petite ville côtière à taille humaine. J’y ai mangé de très bons poissons dont la spécialité, þorskur, à base de cabillaud et de patates. J’ai passé la nuit à l’hostel Kex, situé juste en face de la mer. Très bien situé, il est abordable pour le prix (n’oublions pas que la vie en Islande est très chère), propre et calme. Il y a des petits concerts parfois le soir.

Quelques restos sympas et pas trop chers à Reykjavik : Salis Valka (spécialité de poissons), café Babalu (crêpes), Road house (on y mange de bons burgers, ambiance USA avec une touche Islandaise), le resto de l’hostel Kex (bons plats typiques).

Des must à visiter à Reykjavik : Harpa (salle de concert avec une architecture particulière qui joue avec la lumière), Musée National d’Islande (parfait pour avoir une bonne idée de la culture et l’histoire Islandaise), le port avec ses petits cafés sympas, l’église Hallgrimskirja, le sentier qui longe l’océan avec la sculpture Solfar (qui représente un bateau).

Quelques spécialités à goûter absolument : poisson fumé, þorskur, morue, hareng, saumon, mouton, skyr (fromage blanc Islandais – on en retrouve au Québec depuis peu).

Le lendemain, le trek commençait. On est venu me chercher à l’hostel et on a pris des petites routes pour rejoindre le groupe de randonneurs. 2h en 4×4 à rouler et traverser des petites rivières puis arriver finalement dans des endroits superbes.

Tout au long du trek, j’ai marché avec 3 groupes différents car l’agence combine différents circuits donc mix différents groupes. C’est toujours agréable de rencontrer de nouvelles personnes et partager avec elles la découverte du pays. Ces moments forts et intenses en petits groupes (max 10 personnes) font partie du trek et c’est une des raisons pour lesquelles j’aime tant ça!

J’ai marché avec des randonneurs qui venaient d’un peu partout dans le monde : Afrique du sud, États-Unis, Suisse, France. Un bel échange interculturel et parfois, des amitiés.

J’ai dormi dans 3 refuges (Hvanngil, Dalakofinn et Strutur). Et nous portions uniquement nos sacs de la journée. C’est bien appréciable d’avoir un sac léger pour marcher. Le 4×4 nous amenait d’un refuge à l’autre avec toutes nos affaires.

J’ai également fait de belles rencontres avec des Islandais qui tenaient le dernier refuge. Ils le font de façon bénévole. On a partagé de bons moments avec eux. D’un abord un peu froid, les Islandais sont chaleureux et accueillants.

Quelques lieux magnifiques vus lors de notre trek :

  • Une partie du sentier Laugavegur (c’est le seul sentier fréquenté que nous avons foulé).
  • Montagnes : Hekla, Laufafell, Strútur, Maelifell (cette montagne est particulière : on peut y voir 3 formes de visages)
  • Source chaude de Strutslau
  • Lac de Hólmsárlón
  • Rivière de Hólmsá
  • Glaciers : Mýrdalsjökull
  • Caldeira de Torfajökull – Hrafntinnusker

Terre de contrastes aux couleurs changeantes

Végétation philonotis

Les fameux trolls

Vue sur le glacier

Sur le glacier

Voyez-vous les 3 visages ?

Linaigrette

Encore du philonotis

On se croirait sur la Lune !

Sources d’eau chaude

Fumerolles

Quelques particularités :

  • La météo : on peut retrouver les 4 saisons en 1 journée, d’où l’importance de prévoir une tenue en conséquence (prévoir plusieurs couches). Allez jeter un œil à l’article Les must pour faire un trek. L’été dans les hautes terres, la journée, il fait entre 5 et 15 degrés (proche de 0 degrés sur un glacier).
  • La végétation : le sol est mou la plupart du temps. Eh oui, l’Islande étant une terre volcanique, c’est de la lave sous nos pieds, qui a durci évidemment. On marche aussi souvent sur de la mousse. Très agréable pour les pieds! Le philonotis, cette végétation verte fluo mi-mousse mi-algue qui retient des gouttelettes d’eau comme des petits diamants. La linaigrette est une fleur de coton blanche. Avec le vent, on dirait que cette fleur est tout le temps décoiffée!
  • Les animaux : on y croise beaucoup de moutons en liberté (des blancs et des noirs). Ils sont lâchés en pleine nature tout l’été puis rassemblés tondus et mangés l’automne. Pour les passionnés d’ornithologie, c’est parfait! Beaucoup d’oiseaux à observer : lagopèdes, bruant des neiges, courli corlieu, grand corbeau, oies sauvages, canards, cygnes, macareux, etc.
  • Les couleurs et leur contraste : un vrai plaisir pour les yeux! Des montagnes jaunes, rouges, vertes, marrons, beiges, un désert de sable noir sur une quarantaine de km (entre 2 glaciers), contrasté avec les névés de neige, le philonotis vert fluo le long des cours d’eau, les lacs verts ou turquoise ou encore les sources d’eau chaude avec de la glaise gris-bleue (silice). De toute beauté!
  • La lumière : le ciel est souvent ponctué de nuages avec des percées de soleil. Et quand ces percées illuminent une partie de montagne, c’est splendide! L’été, il n’y a pas d’obscurité totale. Le soleil se couche mais il reste une semi-obscurité. C’est assez déstabilisant de constater qu’à minuit, il fait « encore jour »! Les couchers de soleil y sont magnifiques!

Avec qui partir ?

J’ai fait le trek avec une agence spécialisée dans les circuits hors sentiers battus : Fjallabak.

Le trek que j’ai fait est dans les Hautes terres, au sud de l’Islande entre 2 glaciers.

L’agence Fjallabak a été fondée, il y a 48 ans, par un globe-trotter Français, Philippe Patay, passionné de voyages, de découvertes et de trek. Maintenant à la retraite, c’est sa fille qui a repris l’agence, d’une main de maître. Philippe est littéralement tombé amoureux de l’Islande. C’est rare aujourd’hui de trouver des agences si compétentes et professionnelles où les gens qui y travaillent ont à cœur leur métier et le font avec passion. Ce qui m’a séduit par-dessus tout : l’agence a gardé son âme et a résisté à la tentation commerciale.

Le guide, Yoan, connaît l’Islande comme sa poche (il la parcourt de long en large depuis 10 ans et est lui aussi tombé amoureux de cette île!) et nous a amené dans des endroits magnifiques, sauvages, reculés, où on ne croisait personne. Parfois, on retrouvait des pas d’anciens de ses groupes datant de plusieurs semaines voire plusieurs mois. En plus d’être compétent, efficace, drôle, sympathique et à l’écoute de chacun de nous, il nous cuisinait de super bons plats. Moi qui aime tant le poisson, je me suis régalée avec des sandwiches au gravlax de saumon ou encore un souper de joues de morue! Bref, j’ai adoré notre guide!

L’Islande, je pourrais en parler encore longtemps mais il faut que je m’arrête à un moment donné! Il faut la voir de ses propres yeux pour s’imprégner de toute sa beauté.

Dès que j’ai commencé le trek, je me suis dit « je vais y retourner un jour, c’est sûr! ». Je ne sais pas quand mais je sais que ce sera avec l’agence Fjallabak 🙂

Si vous y allez, mettez vos commentaires, je suis curieuse d’avoir vos impressions!