Le Mont-Ham : une vue panoramique à couper le souffle !

Comme le titre l’indique, la vue depuis cette montagne est magique mais attachez votre tuque car il y a beaucoup de vent au sommet !
Le Mont-Ham d’une altitude de 713 m est situé en Estrie, près de Ham-Sud. En gravissant cette montagne, vous aurez une magnifique vue 360 degrés sur 3 régions. Ce qui est vraiment bien, c’est qu’elle est accessible pour tous les niveaux d’intensité : de débutant à expert, les sentiers bien balisés totalisent 18 km.
Cette montagne est mon coup de cœur de l’hiver ! J’ai eu l’occasion de la gravir 2 fois :

  • Une 1ère fois en février par une belle journée froide et ensoleillée en solo. J’ai pris le sentier Buton pour la montée puis le sentier Panoramique pour la descente. Au retour, je me suis rajoutée un défi sans le vouloir : j’ai pris par erreur L’intrépide (au lieu du Panoramique) qui est le sentier le plus raide. Il y a des cordes à 3 ou 4 endroits ce qui est parfait pour ceux qui aiment les challenges et le cardio. Comme je tenais à descendre par le Panoramique, j’ai coupé en cours de chemin par le Geai bleu pour récupérer le bon sentier. Puis, comme je voulais voir où je m’étais trompée, je suis retournée au sommet pour descendre ensuite par le bon sentier! Bref, cette aventure de 4h m’aura permis de tester plusieurs sentiers avec différents beaux points de vue.
  • Une 2e fois en mars par une belle journée froide et ensoleillée avec mon garçon de 11 ans. C’était sa première rando hivernale et il s’est très bien débrouillé. Nous avons fait la montée par L’intrépide (il aime l’escalade et les défis, ça tombe bien !) et la descente par le Panoramique. Ça nous a pris environ 3h aller et retour. Nous avons adoré tous les 2 !
    Ne manquez pas de saluer le guerrier au sommet. Cette belle statue en métal et en pierres veille sur le Mont-Ham 😉

Informations pratiques :
• Il faut réserver sa place en ligne : le billet quotidien est de 8 $ par adulte et 4 $ pour les 6 à 17 ans
• Accessible toute l’année
• On peut louer des raquettes, bâtons et crampons à l’accueil
• En bas de la montagne, il y a des sentiers de skis de fond
• De l’hébergement est disponible toute l’année




Le Mont Chauve : idéal pour avoir une vue 360 degrés !

Le Mont Chauve est le 2e plus haut sommet du parc national du Mont-Orford.

Il ne porte pas son nom pour rien : son sommet dénudé, où une plateforme en bois a été aménagée, offre une magnifique vue 360 degrés sur le lac Stuckely, le Mont Orford et le Pic de l’Ours. On comprend pourquoi il est fort populaire et apprécié des randonneurs !

Ce sentier en boucle d’une longueur de 10,6 km est d’un niveau intermédiaire. Il se fait environ en 4h. Son altitude est de 600 m et son dénivelé est de 310 m. Il est accessible pour les randonneurs de tout niveau car pas trop cardio vu son faible dénivelé ni technique, bref c’est idéal pour les familles.

Je l’ai fait en février par une belle journée froide et ensoleillée avec mes crampons. Ce sentier offre plusieurs superbes points de vue.

On commence par le sentier du Ruisseau-David qui nous amène jusqu’au Mont Chauve. Ensuite, on a la possibilité de revenir sur nos pas ou bien de faire la boucle, ce que j’ai fait. Il est plus facile de faire la boucle dans le sens anti-horaire donc c’est mieux de commencer par le flanc Ouest.

J’ai adoré faire ce sentier en hiver et je compte bien y retourner cet été !

Informations pratiques :
• Le départ du sentier est au stationnement du parc municipal de L’Érablière (lieu de départ l’hiver)
• Les chiens sont admis en laisse
• Droits d’entrée de la SEPAQ : 8,90 $ auto-perception ou en ligne




2 sentiers à faire absolument à Sutton : le Round top et le Dos d’orignal

Vous adorez la rando ? Un peu de cardio et un peu de technique ? Des points de vue magnifiques ? Alors, vous allez adorer ces 2 sentiers : le Round top et le Dos d’orignal à proximité de Sutton dans les Cantons de l’Est.
Ces sentiers sont dans le Parc d’environnement naturel de Sutton (PENS). Ils font partie de la Réserve naturelle des montagnes vertes.

Important : le PENS étant victime de son succès, tout accès quotidien doit maintenant être réservé en ligne.

Round top : l’incontournable

D’une longueur de 7,4 km, cette boucle d’environ 3h est la plus fréquentée du PENS. Elle mène au plus haut sommet du massif, le Round-Top, à 968 mètres, où elle offre des vues panoramiques sur la plaine du Saint-Laurent, les montagnes Montérégiennes et le lac Champlain. Son dénivelé est de 420 m et elle est considérée comme difficile.
Je l’ai testé cet hiver en janvier par une journée idéale pour randonner : un beau soleil et une température autour de – 10 ou – 15 degrés ! Je l’ai aussi testé début novembre : il n’y avait plus de couleurs, il faisait étrangement chaud (une vingtaine de degrés!) et le sentier était boueux.
Ce sentier est superbe et varié :
• on longe le beau lac Spruce (endroit parfait pour une pause collation ou dîner),
• on croise des petites rivières,
• il y a de nombreux points de vue,
• il est parfois technique puisqu’il faut traverser des zones avec des rochers. Des cordes permettent de se hisser ou descendre plus facilement.

Version hivernale :

Lac Spruce

Version automnale (à la fin des couleurs) :

Lac Spruce

À noter que ce sentier :
• est à sens unique
• est réservé aux randonneurs équipés de crampons à partir du carrefour Alt. 775.

Dos d’orignal : le panoramique

D’une longueur de 7,3 km, cette boucle d’environ 3h est moins fréquentée que le Round top et tout aussi belle. Du sommet des Hollandais au belvédère naturel de l’Échine, la crête du Dos d’Orignal offre de magnifiques points de vue sur le massif. Son dénivelé est de 380 m et elle est considérée comme intermédiaire.

Je l’ai testé en février en raquettes, lors d’une belle journée froide et ensoleillée, après une bordée de neige. Je l’ai combiné au Lac Vogel puis au Lac Spruce, en passant par le sentier du Vieux-Chemin, ce qui a fait une randonnée d’environ 4h.
Je l’ai également testé fin novembre donc il n’y avait plus de couleurs et le sentier était boueux. Il faisait frais, autour de 5 degrés donc j’ai utilisé la technique des multiples couches.

Là aussi, ce sentier est superbe et varié :
• on croise des petites rivières,
• il y a plusieurs beaux points de vue,
• il est parfois technique car la montée et la descente sont abruptes

Version hivernale :

Lac Vogel

Version automnale :

À noter que ce sentier :
• est à sens unique
• est à éviter en période de crue (fonte des neiges ou très fortes pluies) car les passages à gué deviennent impraticables.

J’ai adoré faire ces deux sentiers. La prochaine fois, je les fais en version estivale, à suivre !




Mont Nixon : un secret bien gardé dans les Laurentides

J’ai découvert le Mont Nixon suite à une suggestion de randonneurs. Je ne connaissais pas cet endroit et à ma grande surprise, c’est un endroit magnifique avec plusieurs points de vue splendides. Les points de vue sont à 180 degrés. Il y a aussi un point de vue (il faut faire attention car c’est à pic), où on peut voir les sapins sous nos pieds comme si on était suspendus dans les airs, magique !

Je l’ai fait début décembre. Il avait neigé la veille alors les arbres étaient saupoudrés de neige, c’était féérique !

Ce sentier de 8 km qui fait un « huit », se fait en 4h incluant les pauses. Une partie du sentier est dans le parc du Mont Tremblant. Il fait partie des sentiers Accès-Nature Laurentides.

Il est d’une difficulté difficile (mais je l’ai trouvé plutôt intermédiaire), son dénivelé est de 425 m et son élévation est de 675 mètres.

L’entrée se fait par le stationnement La Boulée, du Parc du Mont Tremblant, près du village Lac-Supérieur.

Il faut s’acquitter des frais d’accès du parc (8,50 $) par la boîte d’auto-perception ou en ligne sur le site de la SEPAQ.

Vers la fin du sentier, vous y verrez 2 impressionnants monolithes. Bref, pour les amoureux de la nature qui veulent fuir les sentiers pleins de monde, allez au Mont Nixon !

À savoir :

  • Les chiens ne sont pas autorisés
  • Adresse à mettre dans votre GPS : 170 Chemin du Canton Archambault, Lac-Supérieur, QC J0T 1P0. Il faut aller dépasser le chemin Racine. Le sentier débute près d’une barrière avec un panneau de la SEPAQ.