Toronto : 72 heures en famille

Elle est située à quelques heures de la frontière québécoise. Elle est facilement accessible en voiture, en avion, en bus et en train. Elle offre d’innombrables possibilités d’activités. Et on n’a même pas besoin d’un passeport pour y aller!

Toronto n’est pas une destination à laquelle on pense d’emblée pour une escapade de quelques jours. Et pourtant. En famille, nous avons testé pour vous la Ville-Reine en 72 heures, pendant la relâche scolaire.

Les incontournables : Tour CN et Aquarium Ripley

Du haut de la Tour CN, on regarde Toronto de haut.

Si je dis Toronto, quelle est la première attraction à laquelle on pense? La Tour CN, évidemment! Emblématique de la ville, la tour de 553,33 mètres a été construite en 1975 et est demeurée pendant trois décennies la structure autoportée la plus élevée au monde. Les enfants étaient ravis de pouvoir enfin visiter la Tour CN (et non la « Tour du CN », comme elle est appelée à tort), le brouillard nous ayant empêché de réaliser cette activité l’an dernier.

En moins d’une minute, on est propoulsé à 346 mètres de la base, dans un ascenseur en partie vitré. Du Belvédère, la vue est spectaculaire! On peut observer la ville à 360 degrés, et même prendre un bol d’air bien frais sur le balcon qui entoure la partie inférieure. Les plus audacieux sauteront à pieds joints sur le plancher de verre, à l’intérieur. Sensations fortes assurées! Pour atteindre la Nacelle, 100 mètres plus haut, il faut débourser un supplément. L’activité étant déjà outrageusement dispendieuse, nous avons passé notre tour.

L’Aquarium Ripley en met plein la vue!

Voisin de la Tour CN, l’immense Aquarium Ripley du Canada se visite en une demi-journée. Du haut de leurs 9 et 11 ans, Manu et Louka ont démontré moins d’intérêt pour cette activité que les plus jeunes enfants que nous avons croisés, pour qui cet aquarium semble avoir été conçu. Toute la famille convient cependant que la visite a été très agréable.

Nous avons apprécié nous laisser longuement transporter à travers un immense tunnel de verre sur un tapis roulant. J’ai fait le saut quand un gigantesque requin-scie est passé juste au-dessus de moi! En plus de différentes espèces de requins, on peut observer de très près de nombreux poissons tropicaux impressionnants. Plus loin, dans des bassins ouverts, il est possible de toucher à certains animaux un peu gluants, comme des raies qui prennent plaisir à venir se frotter à nos mains, et même de petits requins!

Pour visiter ces deux attractions, sortez votre portefeuille! L’option la plus économique que nous avons trouvée pour un combo Tour CN et Aquarium Ripley est de 214$, en ligne sur le site officiel, pour une famille avec deux enfants de moins de 12 ans.

Pour les petits et les grands : The Rec Room et Steam Whistle Brewing

Un centre d’amusement et une microbrasserie se sont installés dans un ancien entrepôt en plein centre-ville.

Il suffit de traverser la rue pour arriver à The Roundhouse, un ancien entrepôt. À cet endroit, les enfants comme les adultes trouveront de quoi se divertir et se nourrir.

The Rec Room est un immense centre d’amusement. À leur âge, nos garçons ont pu jouer seuls dans la vaste section des arcades, pendant que nous sirotions une bière dans le restaurant Three10, au fond de la salle, avec des amis. La cuisine est honnête, les prix ne font pas sourciller et des rabais sont offerts aux convives qui souhaitent s’amuser. Certains jeux permettent d’ailleurs d’accumuler des points échangeables contre un vaste éventail de souvenirs, ce qui a plu à Manu et à Louka.

La porte à côté est occupée par la Steam Whistle Brewing, une brasserie locale. Des visites guidées sont offertes par des employés motivés, qui expliquent chaque étape de production de la bière en se déplaçant dans les lieux. Ce tour professionnel et instructif d’une demi-heure est gratuit pour les enfants… en autant qu’ils ne consomment pas de bière! Pour 12$, la visite comprend deux pilsner brassées au centre-ville de Toronto. Les plus motivés pourront continuer à trinquer dans l’agréable espace bar aménagé dans l’entrée.

Un quartier et ses fantômes : Distillery District

De jour comme de soir, le Distillery District est un quartier fascinant.

À l’est du centre-ville, un quartier industriel historique est en pleine ébullition. The Distillery Historic District, entièrement revitalisé, affiche fièrement son passé où l’alcool coulait à flots. En arpentant ses rues piétonnes pavées, on plonge dans l’histoire parfois sombre du secteur, où s’alignent aujourd’hui dans un petit périmètre des bars et des restaurants prisés, ainsi que des boutiques branchées. On s’y rend en bus, ou mieux, en tramway. Un lieu à revisiter lors de notre prochain séjour, assurément. Peut-être sans enfant, pour son nightlife.

Pour une soirée hors du commun, The Haunted Walk of Toronto propose des visites guidées thématiques du Distillery District. Une façon inusitée de découvrir le secteur à la lueur d’une lanterne, en écoutant les histoires d’un guide expérimenté prétendument basées sur de réels témoignages. Les visites se déroulent entièrement en anglais, mais notre guide bilingue a pu répondre aux questions des enfants en français. Prévoyez débourser 102$ pour une famille avec deux enfants.

D’une rue à l’autre

Le street art s’affiche fièrement dans les environs de Queen West.

Un des plaisirs de Toronto, c’est d’explorer ses principales artères à pied. Heureusement, de nombreux commerces sauront plaire aux enfants, pour qui le magasinage est souvent aussi intéressant qu’une période de devoirs.

Elle figure probablement dans tous les guides de voyage. Queen Street est emblématique de Toronto. Cosmopolite, avenante, accessible, elle vaut assurément le détour, qu’on peut faire en un court trajet de tramway. Le secteur West Queen West s’est particulièrement développé au cours des dernières années. Nous avons aussi apprécié Graffity Alley et les ruelles avoisinantes, où des artistes graffiteurs se sont approprié les murs pour y peindre de spectaculaires murales.

L’artère la plus commerciale, Yonge Street, est particulièrement achalandée et sépare Toronto d’est en ouest. On y retrouve le principal centre commercial, le Toronto Eaton Centre, de nombreuses places publiques et un secteur d’affaires bourdonnant.

À l’ouest de Yonge Street, Spadina Avenue traverse quant à elle le quartier chinois. Dans un tout autre univers, au nord de l’Université de Toronto, Bloor Street est en pleine émergence avec ses cafés, ses boutiques vintage et sa Petite Corée.

Entre l’avenue Spadina et les rues Dundas, Bathurst et College, le secteur du Kensington Market mérite qu’on s’y attarde, pour ses petits commerces hétéroclites. Carinne, qui habite Toronto depuis de nombreuses années, décrit ce marché comme étant « à mi-chemin entre le marché Jean-Talon, une île de Thaïlande et les tam-tams sur le mont Royal ». Elle recommande notamment le Blue Banana Market, où sont rassemblés différents marchands.

À un traversier du centre-ville : les Îles de Toronto

Les Îles de Toronto sont parfaites pour une escapade… et un selfie!

On y accède par Bay Street, qui longe le lac Ontario, au sud du centre-ville. Des traversiers relient régulièrement 3 des 15 îles pendant l’été; une seule en basse saison. Le trajet en soi est une activité, avec le panorama de la métropole qui se dessine à l’arrière, moment tout indiqué pour un portrait de famille sur l’eau.

Habitées, les Îles de Toronto sont reliées entre elles par des ponts. On s’y promène à pied ou à vélo – en canot entre les îles en été – sur des sentiers aménagés, ou encore sur les rues pour plusieurs piétonnes, entre de jolies maisons. C’est l’endroit idéal pour un pique-nique. L’été, on peut profiter de la plage et des différentes attractions. Une belle façon de prendre une pause de la clameur urbaine, pourtant si près. Le ferry coûte 24$ pour une famille avec deux enfants de moins de 14 ans.

Secrets de locaux

Du waterfront, entre Bay et York, je ne me lasse pas d’observer l’évolution de l’état de l’eau au gré des saisons. Les couchers de soleil y sont aussi beaux que les ciels de pleine lune.

Anne-Laure

Les familles doivent absolument essayer Cool N2 sur Queen West, un quartier super le fun et hip. C’est l’endroit où manger des Cheetos trempés dans du nitrogène liquide. Après, tu ressembles à un dragon avec de la fumée qui sort de la bouche! Ils ont de la crème glacée avec du nitrogène également. C’est toute une expérience!

Carinne

Budget familial

  • Transport : 500$ en billets de train

Les prix de VIA Rail Canada fluctuent beaucoup d’un train à l’autre. Plusieurs options à ce prix sont toutefois offertes. Je remercie au passage mes sympathiques collègues Josée et Christine, qui m’ont offert leur part d’un prix que nous avions remporté en équipe pour notre performance lors d’une course caritative. Nous avons ainsi pu voyager gratuitement.

L’option la plus économique pour une famille demeure la voiture, suivie de l’autobus. Si vous recherchez plutôt un vol vers Toronto, je vous invite à consulter mon article Billets d’avion : 5 trucs pour trouver des vols pas chers pour économiser.

  • Hébergement : 200$ pour 3 nuits

Nous avons opté pour un petit loft bien situé, près du métro, disponible sur Airbnb.

  • Déplacements : 50$ en titres de transports en commun

Nous avons acheté des passes de la TTC à 12,50$ par jour pour des trajets illimités en métro, en bus et en tramway. La fin de semaine, deux adultes peuvent se partager la même passe. C’est toujours gratuit pour les enfants.

Vos cobayes

  • Manu et Louka, 11 et 9 ans, étaient restés sur leur faim l’an dernier à leur première visite de Toronto lors de la relâche scolaire au début mars.

  • Frédéric, papa et époux, avait visité la métropole canadienne à deux reprises et doutait que nous aurions de quoi nous divertir pour une deuxième année consécutive.

  • Moi, Marilaine, ai exploré à quelques occasions la Ville-Reine et comptais bien profiter pleinement de ce second séjour en famille.

Vous souhaitez découvrir aussi la ville d’Ottawa à 4h30 de route de Toronto?




Top 7 activités gratuites à Ottawa

 »Ville de fonctionnaires »,  »ville qui se couche tôt »,  »the city that fun forgot »…ce sont quelques-uns des surnoms qu’on entend souvent sur la ville d’Ottawa.  Bon c’est certain qu’on ne peux comparer cette ville à New York ou Toronto mais je me suis quand même donnée comme défi de trouver des choses cool et gratuites à faire !  Mission accomplie.

Visite guidée gratuite !

Vraiment la meilleure option (à pied) pour avoir un aperçu de la ville de façon dynamique. J’avoue que je m’attendais pas à grand chose car je me disais que puisque c’est gratuit ça doit être ennuyant ou une forme de propagande pour aimer le Canada. Vraiment pas ! Le guide nommé Michael était tout simplement génial ! Les enfants ont embarqué dans toutes ces anecdotes et je les ai pas vue chialer une seule fois en 2h00 de parcours. Je vous le recommande vraiment.  Il est à noter que même si la visite est gratuite, on vous recommande de laisser un pourboire selon votre appréciation de l’aventure.

Info pratique: Ottawa Free Tour  Durée:2h00   Langue: anglais et français   Réserver vos billets gratuitement par ce lien

Ottawa Free Tour

Endroit secret à Ottawa

Faites l’expérience du mur des murmures (à l’est de l’édifice du Centre-juste à droite du Parlement)… Une personne doit être assise à chaque extrémité du monument (voir photo). Maintenant placez-vous le visage face au mur et parler doucement…le résultat est surprenant ! Justement puisque vous êtes au Parlement, il est à noter que tous les mercredis midi, on peut faire du yoga gratuitement juste en face de celui-ci. Vous devez apporter votre équipement.

Mur des murmures
Mur des murmures

Resto sur le canal Rideau

Notre promenade a débuté au pont Alexandra à Gatineau. Ce pont traverse la rivière des Outaouais, en effet c’est ici qu’on a une des plus belles vues de la ville d’Ottawa.  Nous avons ensuite marché pour voir les 9 écluses (situé au pied de la colline du Parlement).  Elles sont d’époque car les écluses sont activées de façon manuelle. Juste à côté, nous nous sommes rendus dans le hall d’entrée de l’hôtel Château Laurier (et faire le plein de WIFI puisqu’il est gratuit ) !  C’est ici que débute la balade sur le canal Rideau qui permet de découvrir la ville d’un autre point de vue.

Pont Alexandra
Pont Alexandra

Hôtel Château Laurier
Hôtel Château Laurier

Canal Rideau
Canal Rideau

Moment Instagrammable !

C’est maintenant un  »must » de trouver les endroits instagrammables lors de visites avec mes ados. Notre endroit préféré: Le Musée de la Banque du Canada ! L’immeuble abrite un musée entièrement repensé ainsi qu’un nouveau centre de conférence.

Musée Banque du Canada
Musée Banque du Canada

Je m’en vais au marché et je mets dans mon petit panier…

Venez vous imprégner de l’ambiance champêtre au marché By (Byward market en anglais).  Goûtez aux queues de castor est aussi un « must » pour les touristes qui passent par ici. Le marché By est l’un des plus grands et des plus vieux marchés publics au Canada. Vous y trouverez des cafés, des magasins d’aliments spécialisés, des boutiques, des galeries, des restaurants, des pubs, des étalages de fruits et légumes…

Byward Market
Byward market

La terrasse avec  »the view »

Le parc Major’s Hill park est selon les locaux, le plus joli parc d’Ottawa. On a une superbe vue et on peut aller y faire un pique-nique.  Si vous avez un peu plus de budget, un endroit a ouvert ses portes en 2017 et qui vaut vraiment la peine est la Tavern on the Hill. WOW, j’ai adoré !  Premièrement la vue est spectaculaire. On y mange des hot dogs ré-inventés tout n prenant un verre ou deux.  Pour ceux qui ont un budget plus limité, on peut y prendre une limonade pour 4$ .Pour les frileux comme moi, on prête des couvertures chaudes et on a des foyers au gaz et chaufferettes un peu partout sur la terrasse.

Major's Hill Park
Major’s Hill Park

Tavern on the hill
Tavern on the hill

Ouf des musées…qu’en penses mes ado ?

Quand on Google Ottawa gratuit, on trouve tout de suite la liste des musées à faire car c’est ici qu’il y a la plus grande concentration de musées au Canada. Même si on est pas trop musée, j’avoue que la section d’art contemporain du Musée des Beaux-Arts du Canada a fait l’unanimité dans la famille, beaucoup de discussion et de fou rire avec les enfants  ! Voici l’horaire gratuit des meilleurs musées (selon nos enfants) d’Ottawa.

Lukas 12 1/2 ans: Le musée des Beaux-Arts (section contemporain) :   »C’était drôle c’est tellement abstrait ça aucun sens, tu comprends pas le sens »

Aude 16 ans:  » C’était mon musée préféré à Ottawa »

Musée des Beaux-Arts
Musée des Beaux-Arts

Bref, nous avons passé 48 heures à Ottawa et on s’est pas ennuyé ! Connaissez-vous d’autres endroits gratuits à Ottawa ?

Vous poursuivez votre voyage à Toronto ? Voici un article pour vous !




Pas besoin d’aller dans le sud pour trouver de belles plages de sable blanc et de l’eau chaude tout l’été!

Une eau claire presque turquoise comme à la mer, chaude comme dans le sud, de longues plages de sable fin, des dunes de sables blanc, tout çà à 4h30 de Montréal? Really?! Oui, oui, en Ontario au parc provincial Sandbanks!

Ce parc est situé au cœur de la région champêtre du Comté de Prince Edward, près de Picton.

Endroit rêvé pour les familles, ce parc compte 3 grandes plages sablonneuses, parmi les plus belles du Canada :

1) la plage Outlet est située dans le secteur du lac Est du parc : elle est parfaite pour les familles, avec ses eaux peu profondes et sa rive en pente douce (c’est sur cette plage que nous étions);

2) la plage Sandbanks est située dans l’aire de fréquentation du parc Sandbanks sur le lac Ontario;

3) la plage Dunes est située dans l’aire de fréquentation des dunes sur le bord du lac West. C’est ici que vous trouverez des dunes de sable blanc qui s’étirent le long des eaux chaudes du lac Ontario.

Les enfants ont beaucoup apprécié de pouvoir se baigner dans l’eau chaude peu profonde et jouer des heures à faire des châteaux de sable!

J’ai testé 4 fois Sandbanks (2 fois en juillet pour le long week-end de la fête du Canada et 2 fois en septembre pour le long week-end de la fête du travail).

Ma préférence ? Septembre car le temps est encore très beau et doux, l’eau y est plus chaude et il y a moins de monde!

Pour relaxer et déconnecter du quotidien, quoi de mieux que de loger dans une ferme? Nous l’avons trouvé sur Airbnb (Small stall farm).

Située à 20 minutes du parc, cette ferme est particulière : la propriétaire et hôte, Christina (très gentille et généreuse!), recueille et soigne des animaux (moutons, chèvres, chevaux, ânes, poules, coqs, oies, canards, lapins, chiens, chats et cochons). On a fondu devant la maman canard qui promenait sa dizaine de canetons!

Toute la famille a adoré l’expérience : on pouvait nourrir les animaux, les tenir et les caresser. Et moi, ça m’a rappelé d’agréables souvenirs d’enfance.

Nous étions dans une maison propre et confortable de 3 chambres à la décoration champêtre et rustique (comme j’aime!).

 

Bref, entre mer (enfin presque tellement le lac Ontario est grand!) et nature, nous avons passé 4 jours reposants et ressourçants où chacun pouvait aller à son rythme et ainsi profiter de la vie!

DÉTAILS PRATIQUES

– Droit d’accès quotidien au parc : 16$

– Date d’ouverture et de fermeture du parc et des campings : 27 avril 2018 au 09 octobre 2018

– Plus de 500 emplacements de camping répartis sur 5 aires de camping

Il faut prévoir de réserver d’avance car les terrains se réservent dès le printemps (vous pouvez réserver jusqu’à 5 mois d’avance votre emplacement).

– Il y a 2 hébergements avec toiture dans le parc (Maplerest et Chalet Jacques). Pour réserver l’un de ces chalets, composez le 1-888-ONT-PARK (1-888-668-7275) ou le 1-519-826-5290 à l’extérieur de l’Amérique du Nord.

– Il n’y a pas de sauveteur sur les plages

– Possibilités de randonnées pédestres : https://www.ontarioparks.com/park/sandbanks/activities/fr

– À proximité du parc se trouve la charmante ville de Picton «fièrement loyaliste», où les jolies maisons victoriennes côtoient les restaurants et plusieurs boutiques

– La région est réputée pour ses vignobles et sa gastronomie, profitez-en pour parcourir la route des vins et faire un arrêt dans quelques-uns des restaurants. Plus d’infos ici.




Les 10 incontournables de Winnipeg selon les locaux

Je me suis rendue à Winnipeg en juin dernier pour explorer cette capitale Manitobaine qui est un important centre économique et culturel pour les Prairies. Il faut savoir que les étés sont assez pluvieux (surtout en juin) et chauds (surtout en juillet et août).  J’ai eu l’occasion de sonder une douzaine de locaux et faire un palmarès de leur coup de cœur que j’ai ensuite eu la chance de tester en grande majorité.

1- Musée canadien pour les droits de la personne de Winnipeg

Vous retrouverez une image mettant en valeur la beauté architecturale du Musée Canadien pour les droits de la personne au dos des nouveaux billets de 10$ .  En effet, ce musée est consacré aux Droits de l’homme et compte 11 galeries. Selon moi, celles qui se démarquent sont celle de Mandala et  celle de l’Holocauste, mais il faut s’attendre à lire beaucoup pendant la visite afin de bien saisir les multiples perspectives.  Ce qui m’a le plus marqué ici c’est l’architecture du musée qui est vraiment unique. En passant, si vous venez le mercredi soir le prix d’entrée est réduit à 5$ de 17h00 à 21h00.

2- The Forks !

C’est à La Fourche que je suis allée faire mon jogging et c’était plutôt tranquille. En effet, j’ai rencontré un seul cycliste et un joggeur pendant ma sortie matinale. D’ailleurs , je n’ai pas senti la  »vibe » sportive ici.  Les Winnipegeois m’ont parlé du water taxi sur la red river comme une activité qui pourrait intéresser les plus petits comme les plus grands.

3- Victoria Beach

Secret bien gardé: Victoria Beach !!! Qui se situe à 100 km au nord de Winnipeg, cette plage est superbe selon les locaux. À vous de constater:

Victoria beach
Victoria beach

Victoria Beach
Victoria Beach

4- Type  »festival » ou type  »football » ?

Si vous être plutôt de type festival, ne manquez pas le Folklorama en août. Les visiteurs sont invités à goûter à la cuisine et à célébrer l’héritage culturel et ethnique de personnes issues de dizaines de cultures qui ont élu domicile à Winnipeg.

Si vous être plutôt de type football, comme une grande partie des Winnipégois, allez voir un match des Blue Bombers au stade Investors Group Field.

Blue Bombers
Blue Bombers

5- Le tunnel à ours

Ours polaire au zoo Assiniboine
Ours polaire au zoo Assiniboine

Ici tout le monde m’a parlé du fameux tunnel du zoo Assiniboine où l’on peut observer les ours polaires nager.  On les voit jouer dans l’eau et on peut ainsi les admirer de plus près.

6- Un vent qui décoiffe !

Intersection Portage & Main
Intersection Portage & Main

C’est pas compliqué à trouver, ici il y a genre 4 buildings qui forment le centre-ville de Winnipeg et il y a un sous-terrain pour nous protéger du vent. Winnipeg a la réputation d’être la ville la plus venteuse à l’intersection de Portage et Main que l’on surnomme  »l’intersection la plus venteuse au Canada ».

7- Boire une bière au marché Forks

The Forks Market
The Forks Market

Situé à côté du site historique de La Fourche, on trouvera ici au marché  »The Forks » des stands de mets exotiques, des boutiques de produits locaux et aussi une micro-brasserie. Attablez-vous pour prendre une bonne bière ou un bon verre de vin ici au  »The Common ».

The Common
The Common

8-La gastronomie

Voici la liste des tops resto selon mon sondage, à vous de choisir !

Cuisine française: Peasant Cookery, Inferno’s Bistro

Cuisine Italienne: Cibo, Harth

Cuisine Latino: Hermano’s

Cuisine Sushi: Wasabi Sushi

Cuisine Pizza: Pizzeria Gusto, Bonfire Bistro

Cuisine Espagnol (tapas): Cordova, Enoteca TappasDeer & Almond

Cuisine américaine (burger): Nuburger , Boon burger café (vegan)

Cuisine Angleterre style pub: The Grove pub & restaurant

9- Les 51 000 Franco-Manitobains

Essentiellement regroupés dans le quartier de Saint-Boniface, le Manitoba compte le 3e plus grand nombre de franco hors-Québec (après l’Ontario et le Nouveau-Brunswick). Ce qui m’a particulièrement étonné est la cathédrale de Saint-Boniface.  À voir,  la belle façade de l’ancienne cathédrale qui a été détruite dans un incendie et qui a ensuite été reconstruite tout en gardant sa façade originale. On peut aussi y voir la tombe de Louis Riel sur le site.

Cathédrale Saint-Boniface
Cathédrale Saint-Boniface

10- Après Berlin, New York, maintenant Winnipeg pour l’art contemporain….hein ????

Selon le Maclean’s magazine, Winnipeg est en train de jouer du coude dans la cour des grands et de s’imposer sur la scène internationale au niveau de l’art contemporain. Allez donc visiter le quartier de l’Exchange District pour ses nombreuses galeries d’art, car ici l’activité culturelle ne cesse de se développer.

Pratico-pratique

Ici pas de Uber, on utilise plutôt TappCar (qui est le même principe).

Le coucher du soleil en juin est à 21h40 (et la noirceur vers 22h15) raison de plus pour célébrer ou relaxer à l’extérieur encore plus longtemps !