Négril, Jamaïque: 100% soleil, plage et plaisir

Ce n’est pas tous les jours qu’on a la chance de partager des moments mère-fille de qualité.  Quel privilège d’avoir pu le faire, dans un cadre absolument magnifique, à Négril, en Jamaïque. Nous avons choisi la formule hôtel et petit déjeuner plutôt qu’un tout inclus.  Ainsi, on a pu explorer davantage la culture du coin, une passion que l’on partage ma mère et moi.

Et pourquoi cette destination? Découvrir un nouveau pays, l’assurance qu’il fait chaud et un bon deal, soit avion, transferts, hôtel et petits déjeuners pour 709$.

 Nous avons eu une semaine fantastique, et on vous partage ici, jour par jour, notre super programme.

Jour 1

Explorer les alentours de notre charmant hôtel, Rooms Négril.  Marcher des kilomètres le long de la plage 7 miles.  Prendre nos premières Red Stripe et s’émerveiller du coucher de soleil.

Rituel matinal
Beaucoup de mets végétariens.  On adore.
Les fabuleux couchers de soleil de Négril ne sont pas une légende.

Jour 2

Un taxi nous amène dans le West Négril, là où se trouvent les hôtels qui longent les récifs.  Plongée en apnée avec des équipements un peu rudimentaires loués au Xtabi hôtel.  Cocktail au Ricks café où d’impressionnants plongeurs/ Adonis plongent du récif.

Commerce présent, mais jamais menaçant.
Nous avons plongé dans ces criques.
Locaux et touristes admirent les audacieux plongeurs.
Avouez, c’est impressionnant.

Jour 3

Mayfields Falls. Un rapide calcul nous démontrait qu’il n’était pas plus cher de prendre un chauffeur privé vs un tour organisé.  On monte dans ces chutes, par paliers, à travers une jungle. Un guide nous est attitré d’office, indispensable car la promenade s’avère un peu cowboy! On saute, on se cache sous les chutes, on se fait brasser dans la Washing machine! Vraiment super.

On escalade les chutes par pallier
Grande finale dans la « washing machine »

Jour 4

Direction Black River, pour nous faire découvrir un coin authentique et aussi la plus longue rivière de la Jamaïque. Une escapade qui méritait un topo à elle seule.  À lire ICI .

Rasta George nous fait découvrir la Black River.

Jour 5

Retour à Négril. En pm, on se fait masser sur le bord de la plage. On constate que nos massothérapeutes sont autodidactes et pas tout à fait au point, mais on apprécie tout de même le moment de détente.

Ce soir, on a le goût de voir du monde ! Alors on sort au Bourbon Beach, l’une des places les plus courues tant par les gens de la place que des touristes pour sa musique live et son ambiance. On conclu la soirée avec un take out de jerk chicken et pain de coco pour manger à notre chambre.

Nos « massothérapeutes »
Sortie au Bourbon Beach

Jour 6

On avait planifié de la plongée, mais l’eau est embrouillée, on décide de longer de nouveau la plage et d’aller encore plus loin. Loin comme la plage nudiste (en fait c’est Hedonism, un club échangiste fort connu apprendra-t-on à notre retour) dont tout le monde nous parle! Haha!  Ces marches sont aussi remplies de rencontres et de surprises.

Un jeune plongeur nous montre sa trouvaille.
Le kiosque à Patties recommandé par un local: Niah’s Patties (c’est le nom du monsieur photographié)  Nous ne serons pas décues…
Paties: nourrissant chausson rempli de délicieuses choses…  À prendre avec une bonne bière.
« Dr Love » et ses sculptures inspirées…  Très sympathique.

 Et voilà déjà notre dernière soirée à prendre l’apéro les 2 pieds dans le sable.

Jamaïque, ce n’est qu’un au revoir…




Top 5 – Royal Decameron Montego Beach – Jamaique

Photo Royal Decameron Montego Beach

Quand nos besoins sont bien définis,  il est plus facile de trouver un tout inclus qui nous comblera!  Ça été le cas avec le Royal Decameron Montego Beach, un petit resort 3 étoiles de moins de 150 chambres qui nous a résolument conquis lors d’un récent voyage en amoureux!

Voici ce qui nous a fait « tripper »:

1. La vue sur la mer
De partout! Restaurants, piscines, bars, chambres (pas besoin de payer un extra)… Tout tout fait face à la mer, et de près!

2. Les nombreux coins pour s’étendre au soleil 
Dans des ambiances différentes: hamacs, lits de plage, palapas, directement sur la plage ou dans de petites zones  isolées, sur le bord de la piscine, vous avez le choix.  On avait peine à croire que le resort était à pleine capacité tellement on avait l’embarras du choix!

Photo Royal Decameron Montego Beach

3. La faune marine 
La faune marine est reconnue pour être abondante face à cet hôtel.  Fans de plongée en apnée, nous partions à l’aventure au moins deux fois par jour et chaque sortie était remplie de fascinantes découvertes!

4. La nourriture savoureuse 
Nous étions sceptiques car l’hôtel ne compte qu’un buffet et un resto à la carte.  Et pourtant! Chaque jour nous réservait un menu différent et combien savoureux. Les plats typiques jamaïcains ont aussi une belle place au menu: Poulet jerk, curry de chèvre, pain de coco (la version pain doré, miam!) fruits frais,  desserts, etc!

5. La musique live et originale 
Le jour et en fin de journée, le Mento Band animait la hall de l’hôtel.  Nous étions toujours aux premières loges pour ces moments authentiques.  À 20h30, un groupe local présentait sur la scène un spectacle de musique à saveur jazz ou reggae. Parfait pour animer l’ambiance du souper.À 21h30, ça se poursuivait avec un autre spectacle de danse, de musique et de l’animation.  Toutes des prestations d’une excellente qualité!

Et quoi de mieux qu’une vidéo (mon premier montage à vie!) pour visualiser EN VRAI nos coups de coeur?

Vous aimez les tout inclus?
Découvrez notre top 4 tout inclus en famille ICI

 




Jamaïque authentique: visite de Black River

Contexte: Ma mère et moi passons une semaine à Négril dans une formule hôtel et petit-déjeuner (article complet ICI).

Après avoir pesé les pour et contre d’une escapade en transports locaux pour aller visiter et dormir dans un coin plus reculé de la Jamaïque, on a plongé dans l’aventure pour se rendre à Black River. Notre but: sortir des sentiers battus, voir autre visage de la Jamaïque et découvrir l’attrait du plus long lac de la Jamaïque, où de nombreux crocodiles vivent paisiblement.

 

Constat numéro 1: il nous est très facile et très économique de se déplacer en bus et taxis populaires. Coût pour se rendre : 500 dollars jamaïcains (soit 5$) pour environ 2h30 de route (transfert pour nous à Savannah la mar).  On se pointe au terminus et en moins de 2, on est pris en charge et assises dans le bon véhicule qui nus mènera à destination. En aucun temps on a tenté de nous faire payer plus parce que nous étions touristes.

Les conducteurs sont à gauche, trace de la Colonisation anglaise.

Arrivées à destination, on visite les 2 seuls hôtels existants. Notre choix se porte sur le plus central et le plus historique. Le Waterloo Guesthouse, célèbre pour être la 1ère résidence à avoir eu l’électricité en Jamaïque.

La devanture laisse deviner le faste passé

On dormira dans une annexe quand même propre et lumineuse mais cela demeure surréaliste.  Cette belle demeure qui a connue le faste tient aujourd’hui debout tant bien que mal.

Le derrière témoigne de la réalité…

 

La chambre lumineuse fera tout à fait la « job » quand même.

On se promène dans la ville.  Rasta George vient à notre rencontre et nous propose de nous amener avec sa barque pour faire le tour des mangroves de la Rivière noire, jusqu’à un petit village pour manger du crabe fraîchement pêché. C’est un go. L’eau est limpide, mais paraît noire à cause de son sol.

Black River…
Notre guide, Rasta George
Des crocodiles nourris pour attirer les touristes (des one day trip sont parfois organisés).
La vie qui suit son cours…
Le long de la rivière, au milieu de nul part… le kiosque de crabe.
Les dames défont le crabe et le revendent à de grands restaurants.

 

Apprêté de délicieuse façon, on se régale pour un prix ridicule.

De retour, on flâne pour prendre le pouls de la ville…

Le marché

 

Pause dans un petit bar du coin

 

Intéressant de donner le pouvoir aux filles.

 

Ma mère a croqué cette scène.

Ce fût une surprise de voir qu’à 19h toute la ville était déserte et que les lumières de la ville se fermaient. On s’est résignées à souper au resto de notre hôtel, qui fût une agréable surprise. Ils ont déniché une bouteille de vin, des bières et on a mangé un excellent souper ( un chop suey – que de nom) et jasé avec des gens charmants sur place.

Le lendemain, à 8h, on est presque les premières pour le  petit déjeuner au resto de la place: Tasty Food. On déjeune traditionnel avec un gruau aux arachides, poisson salé et chou, patate et dumplings. Le café est servi avec lait condensé sucré.

 

Nous sommes les premières… ou presque, à attendre l’ouverture.

 

Un déjeuner traditionnel.  L’équivalent du déjeuner du bûcheron.

Le trajet du retour se fera aussi bien (avec cette fois ci un arrêt à Whitehouse et un autre a Savanah la Mar).   En route, je goûte à une « slush » locale. On ne mourra pas de faim ni de soif ici!